Aller au contenu

Les lettres De Boron – Chapitre 1 – La Lettre De Gary Halbert Numéro 94

Traduction de la Lettre de Gary Halbert : cliquez ici pour voir l’originale.

Mardi, 17h41

12 juin 1984

Cher Bond,

Cette lettre sera la première d’une longue série de lettres dans lesquelles je vais tenter de te communiquer un grand nombre des choses importantes que j’ai apprises au cours des 46 dernières années.

Je vais essayer de t’enseigner ce que j’ai appris sur la vente par correspondance, la façon de se soigner et de rester en bonne santé, sur la façon de s’entendre avec les gens et, en général, sur la façon d’avoir une bonne vie sans se mettre dans tous ses états. Il y aura aussi des trucs sur le sexe, la drogue et le rock and roll ! Je vais essayer de t’écrire tous les jours de la semaine (sauf le dimanche) et consacrer environ 1 heure à chaque lettre. De cette façon, quand je sortirai d’ici, on devrait avoir fait beaucoup de chemin.

De plus, j’ai l’intention de relire ces lettres moi-même après les avoir terminé et de les utiliser comme source pour un livre que je veux écrire depuis longtemps. Le livre, à moins que je ne trouve un meilleur titre, s’appellera :

Comment Être Votre Propre Messie

Ces lettres vont quelque peu divaguer. Je vais essayer de maintenir le rythme, donc je ne vais pas ralentir en éditant ces lettres et, par conséquent, je ne m’attends pas à ce qu’elles soient écrites avec autant de précision que mes publicités et autres écrits.

Quoi qu’il en soit, commençons. Comme tu le sais, c’est aujourd’hui mon anniversaire et, aussi étrange que cela puisse paraître, il n’a pas été mauvais dans les circonstances actuelles. D’une part, j’ai reçu ta d’anniversaire et les cartes que ta maman m’a envoyées et, d’autre part, aujourd’hui est le premier jour où j’ai pu aller courir « La Colline » sans m’arrêter. Le fait de pouvoir faire cela m’a vraiment fait du bien. La colline est un vrai fils de pute. Elle est très raide et, selon mes calculs, elle fait environ 1,6 km. J’ai fait le tour de la colline 5 fois pour un total de 6 km et, comme je l’ai dit, sur l’un de ces tours (le troisième), je l’ai fait en courant (en fait, c’était plutôt du jogging lent) sans m’arrêter.

Tu sais quoi ? Quand je suis arrivé ici, il y a à peine 3 semaines, il m’était difficile de faire une seule fois le tour de cette satanée colline. Et, avant d’avoir fini mon temps, je parie que je peux courir 10 fois (13 km) autour de cette colline sans m’arrêter.

Eh bien, de toute façon, tout cela m’amène à la première et à la plus importante chose que je veux écrire sur l’amélioration et le maintien de ta santé et de ta forme physique. J’aurai beaucoup plus à dire sur ce sujet plus tard, mais aujourd’hui, je veux juste « m’échauffer » un peu et te donner quelques bonnes idées que tu pourras commencer à utiliser tous les jours. La première chose dont je veux parler est la « course à pied ». La course à pied, c’est marcher, faire du jogging et courir. Et, à mon avis, tu devrais faire environ 1 heure de course à pied tous les jours de la semaine sauf le dimanche. Je crois que le meilleur moment pour faire ta course à pied est juste après que tu te sois levé.

En fait, à mon avis, le meilleur moment pour se mettre en route est de sortir du lit, de se laver (vite) le visage, de se brosser les dents, d’aller aux toilettes, etc., puis de manger un fruit (je pense qu’une banane est le meilleur) et ensuite de sortir dans la rue ! C’est tout. Sors de chez toi et commences à te déplacer. Marches, court, fais du jogging. Continues à te déplacer pendant environ 1/2 heure, puis fais demi-tour et reviens. Tu sais, je crois vraiment que c’est la meilleure façon au monde de commencer la journée. Cela te nettoie, te calme et te donne un bel éclat qui t’accompagnera tout au long de la journée. Cela te rendra également plus lucide et améliorera la qualité de ta pensée. Les avantages sont énormes et, crois-moi, si tu commences à le faire tout de suite (comme le lendemain de la réception de cette lettre !), cela ne prendra pas longtemps avant que tu ne devienne accro à ton entraînement tôt le matin.

Soit dit en passant, cette dépendance n’est pas seulement psychologique. Il s’agit d’une véritable dépendance à la drogue. Mais ne soit pas effrayé. C’est ce qu’on appelle une dépendance positive. Une dépendance positive est simplement une dépendance à quelque chose (comme de l’exercice) qui améliore la qualité de ta vie. Une dépendance négative, en revanche, c’est une dépendance à quelque chose (comme les cigarettes) qui diminue la qualité de ta vie. Ce qui se passe quand tu fais de la course à pied, c’est qu’après une quarantaine de minutes, ton cerveau commence à sécréter ce que certaines personnes appellent des « produits chimiques de survie ». Pour autant que je sache, les noms de ces produits chimiques sont les endorphines bêta et la noréphénphrine. Certaines personnes disent que ces produits chimiques sont 200 fois plus puissants que la morphine et, à mon avis, le sentiment que tu obtiens est un peu comme une drogue dure, sauf que le « high » n’est pas artificiel et que tu deviens plus vif et rapide et, contrairement à une drogue dure, c’est un high qui est bon pour toi.

Si j’ai l’impression de m’éterniser sur ce sujet, c’est parce que c’est si important et c’est quelque chose que tu peux faire tout de suite ! Et, en fait, de tout ce que j’ai appris de toute ma vie, ce truc sur la course à pied dès le matin est très proche d’être la chose la plus importante de toutes.

J’espère donc vraiment que tu commenceras ce programme de course à pied du matin dès que tu recevras cette lettre et j’espère aussi que cela deviendra une habitude pour le reste de ta vie.


Je t’aime et bonne chance !

Papa (Gary C. Halbert)

PS : Veuillez m’envoyer un exemplaire de « La Joie de Courir » de Theodore Kostrubala.

Voilà, c’est tout. Vous venez de lire le chapitre 1 de « The Boron Letters ». Le chapitre 2 arrivera dans quelques jours.

PS : Vous voulez rendre service à certains de vos amis ? Demandez-leur de lire mon livre « The Boron Letters » … même si … s’ils ne sont pas intéressés par le marketing. Pourquoi ? Parce que ce livre traite également de la vie … et … ils pourront bénéficier de cette expérience.

Paix.

Cette première lettre est courte mais contient bien plus que ce que le lecteur voit probablement et je parierais que cette première lettre est la plus regardée ou tenue pour acquise.

La leçon sur la santé qu’il enseigne est claire comme de l’eau de roche et je n’oublie pas qu’il a choisi ce sujet en premier. Son père est décédé à l’âge de 59 ans d’une insuffisance cardiaque et cela l’a effrayé tout comme la mort de mon père m’a effrayé. Il vivait 10 ans de plus que son père et ce n’était pas du tout dû à la médecine moderne. Il était très dur sur son corps jusqu’à un âge moyen, mais ensuite il a connu des phases d’entraînement et de repos.

À un moment donné, il courait jusqu’à 21 km sur la plage et il ne mangeait que des aliments sains. Malheureusement, il a eu un blocage artériel qui a causé sa mort, mais le médecin légiste a confirmé que, à part cela, il était en grande forme pour son âge.

J’ai essayé de faire du jogging et je n’ai jamais aimé ça. Le temps qu’il faut pour que les endorphines atteignent le cerveau pour vous faire sentir défoncé est trop long pour moi. C’est aussi trop dur sur mes genoux.

Nous aimons tous l’effet de l’endorphine que nous procure l’exercice physique pendant longtemps et nous aimons tous cette douce lueur calme que nous avons quand nous avons terminé, mais je n’ai pas hâte d’en arriver là.

Pour moi, l’exercice doit être amusant dès le départ et non un TRAVAIL simplement parce que s’il est amusant et donc plus facile de trouver la motivation de le faire et de continuer à le faire.

Je préfère plutôt les sports non compétitifs. Il y a très peu d’équipement dans une salle de sport que je n’ai pas essayé à un moment ou à un autre et la seule activité qui m’a vraiment marqué est le vélo. C’est plus facile pour moi parce que quand je roule, j’ai l’impression d’explorer et pas tellement de faire de l’exercice.

Quand il a écrit la première lettre, j’avais 15 ans et à cet âge-là, tous les jeunes hommes se croient invincibles, ce qui afflige les personnes âgées. Je savais que je devais prendre mieux soin de moi, mais je pensais que c’était quelque chose pour plus tard dans la vie. Cela me rappelle une phrase dans une chanson de l’album Faces. « J’aimerais savoir ce que je sais maintenant pour quand j’étais plus jeune. »

En fait, cette chanson me rappelle toujours mon Père. Je l’imagine en train de parler à mon fils des habitudes des femmes (et ensuite de moi en train de le corriger).

Quoi qu’il en soit, il y a une leçon qu’il n’a pas clairement exprimée dans cette première partie de la lettre. Quand il raconte comment, quand il est arrivé pour la première fois, il lui était difficile de faire le tour de la colline et très vite, il a commencé à courir.

Quand j’ai eu mon premier VTT, j’ai décidé d’aller jusqu’à Mullhulland Drive et, fondamentalement, c’était en fait une route de 5 km qui variait d’environ 3 degrés et à au moins 45 degrés à certains endroits.

Le premier jour où je suis parti à la conquête de la colline, j’en ai fait un énorme 1/6 de km. J’ai décidé d’essayer à nouveau le lendemain seulement cette fois, j’ai juré de descendre et de marcher s’il le fallait.

Cette fois-ci, j’ai ralenti et, sachant que cela allait être difficile, j’ai décidé d’essayer de passer une vitesse qui me semblait plus facile.

Eh bien, je suis sûr que vous pouvez deviner la fin de cette histoire. Oui, je l’ai fait, à ma deuxième tentative et la morale n’est pas seulement de ne pas abandonner.

La morale de l’histoire de l’entraînement de mon père et de la mienne est la même qui s’applique à toute la vie. Essayez les choses au moins 2 fois. La deuxième tentative sera beaucoup plus facile. Pas un peu, mais beaucoup. C’est vrai pour presque tout, pas seulement pour le sport.

Toutes les premières tentatives sont bâclées et boiteuses. La plupart des gens abandonnent après leur première expérience avec des choses qui ne passent pas si bien, mais si vous êtes comme mon Père et moi, alors vous SAVEZ que la première tentative est presque destinée à échouer et vous en apprendrez suffisamment pour mieux évaluer la situation dans son ensemble et ce qu’il faut vraiment faire pour atteindre l’objectif lors de votre deuxième tentative.

Une ambition bien plus grande vous permettra de dépasser 95 % de tous les habitants de la planète.

Le plus triste, c’est que nous connaissons tous déjà cette leçon, mais nous devons nous en souvenir. Quiconque a déjà appris à faire du vélo se souvient de sa première tentative d’apprentissage parce qu’elle s’est terminée avec du sang. Oups, toute personne assez âgée pour ne pas avoir l’avantage des équipements de protection d’aujourd’hui.

À mesure que les gens vieillissent, ils commencent à décider s’ils aiment les trucs en fonction de leur première expérience. Peut-être que vous ne pouvez pas apprendre de nouveaux tours à un vieux chien simplement parce que, s’il ne l’obtient pas la première fois, il abandonne.

Tout le monde veut gravir la montagne, mais la grande différence entre ceux qui sont en haut et ceux qui sont encore en bas est simplement une question de se présenter demain pour se donner une dernière chance.

L’autre leçon qu’il aborde est de se lever tôt pour faire de la course à pied et cela est aussi une leçon de business et une leçon TRÈS importante.

Je pense qu’il a écrit à ce sujet dans son bulletin d’information, mais il avait l’habitude d’enseigner aux gens quelque chose que j’appelais « la leçon des 4 carrés de la vie ». C’est quelque chose qu’il a appris d’un grand livre intitulé « Les 7 Habitudes Des Gens Très Efficaces » de Stephen Covey. C’est une grande leçon et elle est liée à celle de l’histoire.

La leçon est la suivante. Tout ce que vous faites peut être classé comme important ou non important. De plus, tout ce que vous faites peut être classé comme urgent ou non urgent.

Pour faciliter l’explication, nous utiliserons une boîte de 4 carrés :

Comme vous pouvez le voir, le tableau est divisé en 4 parties, c’est à cela que sert le Q.

Fondamentalement, les choses qui se trouvent dans Q1 sont urgentes et importantes et ce seraient des choses comme de soigner un bras cassé.

Les choses urgentes mais non importantes sont des choses comme se rendre au magasin de jouets avant sa fermeture.

Nous décidons tous de ce qui est important pour chacun de nous, mais pour l’essentiel, ce qui est important, mais pas urgent, ce sont des choses comme travailler ou se faire examiner la prostate.

La dernière catégorie ne mérite guère d’être mentionnée car elle n’est ni urgente ni importante et elle comporte des choses comme la lecture d’un roman. Vous les faites si vous le souhaitez, mais sinon, cela n’a aucune importance.

Nous passons tous une grande partie de notre journée à nous occuper de ce qui relève du Q1 et du Q3. Plus tard, s’il reste du temps et en fonction de notre humeur, nous nous détendons et nous faisons des choses qui tomberaient dans le Q4 ou peut-être même, nous prendrons le temps de faire certaines des choses du Q2.

Les gagnants dans la vie et les gens qui réussissent passent beaucoup plus de temps à faire des choses qui entrent dans le Q2 que la plupart des gens.

Si vous prenez le temps d’y penser, tout ce que vous faites du Q2 permet d’éviter d’avoir à en faire autant du Q1. Si vous passez beaucoup de temps à vous entraîner, vous devriez passer moins de temps au cabinet médical. Si vous vous occupez de choses importantes avant qu’elles ne deviennent urgentes, alors les seules choses qui deviennent urgentes seront hors de votre contrôle ou sans importance.

À la fin de la lettre, il parle de faire les choses plus tôt parce qu’il sait que c’est quelque chose qui tombe dans le Q2. Le fait est que nous devons tous faire face à ce qui est important et urgent. Cependant, tôt le matin est le seul moment où la plupart d’entre nous peuvent éviter de s’acquitter de tâches habituelles suffisamment longtemps pour s’occuper des choses classées dans la catégorie Q2.

Une fois que le monde se réveillera et que les messages électroniques, les SMS et les appels téléphoniques commenceront, votre temps sera rapidement absorbé par des choses urgentes.

La règle est la même pour les entreprises. Prenez soin des choses importantes d’abord et tôt avant de perdre votre chance. Si vous avez une campagne marketing à tester, le plus tôt sera le mieux. Si vous rédigez un texte de vente pour une publicité, faites-le tôt avant que le téléphone ne commence à sonner.

Si je devais deviner, je dirais que 90 % de toutes les personnes qui réussissent se lèvent tôt et la plupart des 10 % restants se lèvent tard pour la même raison. Pendant que tout le monde dort ou regarde le tube à seins, ils peuvent faire des choses sans être interrompus.

Cliquez ici pour recevoir GRATUITEMENT toutes les Lettres de Gary Halbert – Le Prince du Copywriting !