La Sodomie Financière Inc. ! – La Lettre De Gary Halbert Numéro 162

Traduction de la Lettre de Gary Halbert : cliquez ici pour voir l’originale.

Depuis :
Nord du ruisseau Jewfish

Cher Ami et Abonné,

Vous êtes en train de lire ce qui peut être décrit comme le premier numéro de la 2ème génération de The Gary Halbert Letter.

Dans ce que je considère maintenant comme la première génération de ce bulletin, j’ai écrit et publié 118 numéros. Lorsque j’ai commencé, il n’y avait que moi et une jeune femme du nom de Paulette qui travaillaient dans un box de type Dilbert au dernier étage d’un grand immeuble de bureaux situé au 9255 Sunset Boulevard, près de la limite entre West Hollywood et Beverly Hills.

Je suis quelque peu fier des 118 numéros qui constituent la première génération de ce bulletin. Dans l’ensemble, il s’agit d’un travail assez étonnant qui a généré des centaines de millions de dollars pour un nombre surprenant de personnes, non seulement aux États-Unis mais aussi dans plus de 50 pays du monde entier. Et cela continuera, je crois, pendant de nombreuses générations à venir. Certes, une grande partie de ce que j’ai écrit était d’actualité mais, une partie importante est pratiquement … intemporelle !

Les principes fondamentaux ne changent pas. Après tout, c’est pourquoi qu’ils sont appelés les fondamentaux. “Faites aux autres ce que vous voudriez qu’ils vous fassent”, était un bon conseil il y a 2 000 ans; c’est un bon conseil maintenant … et …

Ce Sera Un Bon Conseil
Dans 2 000 Ans !

Cependant, même si les fondamentaux ne changent pas, la technologie change. En fait, la technologie évolue si vite de nos jours qu’elle a un effet énorme sur nous en tant que société. Nous pouvons maintenant communiquer plus rapidement, vendre plus vite, acheter plus vite, mentir plus vite, voler plus vite, nous rendre malades plus vite, devenir riches plus vite, faire faillite plus vite … et … plus important encore … nous pouvons nous perdreplus rapidement que jamais auparavant !

Jamais auparavant la société n’avait été aussi bien informée … et … aussi déconcertée. Tout le monde dit : “L’information est renne” et “L’accès à l’information est ce qui fait la différence entre les gagnants et les perdants”. Ce n’est pas vrai. Si c’était vrai, tous ceux qui possèdent un ordinateur et qui ont accès au Web seraient riches. L’information est importante, mais ce n’est qu’un outil. En ce qui concerne le succès, il n’y a qu’un seul élément qui est « roi ». Il a toujours été « roi », il l’est maintenant, et il le sera toujours. Quel est cet élément essentiel qui est au cœur de toute entreprise réussie ? Simplement ceci :

La Proactivité !

La proactivité est la vraie différence entre les gagnants et les perdants. Les perdants absorbent simplement l’information et, au mieux, ils y réagissent. En fait, ces jours-ci, il y a une telle quantité incroyable d’informations, la plupart d’entre nous en sont tout simplement noyés. Les gagnants, en revanche, lorsqu’ils obtiennent de bonnes informations … ils agissent en conséquence. Et maintenant, les bonnes informations sont plus faciles et plus rapides à obtenir que jamais auparavant … et … par conséquent, une personne “proactive” dispose désormais d’un accès instantané à des “outils d’information” qui, s’ils sont utilisés correctement, peuvent l’aider réussir plus rapidement et à plus grande échelle que jamais auparavant.

Pourquoi est-ce que je m’éternise sur ce sujet ? Et bien devinez quoi ? Au moment où j’écris ces lignes, j’ai à mes côtés un tout nouveau PC GATEWAY 2000 neuf. Il dispose d’un processeur Intel 233 MHz Pentium avec technologie MMX, d’un moniteur EV500 .28 Screen Pitch 15 pouces avec une zone de visualisation de 13,9 pouces, d’un modem TelePath ultra-rapide avec technologie X2, d’une imprimante Canon BJC, d’une SDRAM 16 Mo et de 512 K Pipelined Burst Cache, 2 haut-parleurs Esoniq Wavetable Audio (avec Altec) et d’un microphone de bureau très pratique qui me permet d’utiliser mon PC comme haut-parleur.

Cette configuration complète ne coûte que 1 499 dollars et elle est parfaite pour une personne comme moi. En ce qui concerne les PC, c’est vraiment une évidence. C’est l’équivalent électronique d’aller chez McDonald’s et de commander le Repas N°3. J’ai connecté toutes les pièces ensemble … tout seul … et j’utilise ce truc tous les jours. Un gars, un vrai pro de l’informatique, a déclaré qu’il n’avait jamais vu personne commencer au point zéro et devenir un informaticien aussi vite que moi. (Je suppose qu’il n’a pas d’adolescents.)

Une belle surprise, n’est-ce pas ? En fait, c’est encore plus surprenant pour moi . Que s’est-il passé ? Eh bien, tout cela est arrivé à cause d’une expérience récente dont je veux vous parler : il y a quelques mois, j’ai reçu un appel d’un vieil ami qui me dit qu’il travaille avec certaines personnes sur un nouveau projet vraiment passionnant et il a dit à toutes les personnes impliquées que je serais la personne parfaite pour créer et superviser le marketing de ce projet. Nous organisons une conférence téléphonique entre moi-même et les autres directeurs impliqués. En octobre, j’ai dû prendre l’avion pour la Californie à cause du mariage de mon plus jeune fils … et … cela m’a permis de rencontrer le PDG de cette entreprise en personne à l’hôtel Miramar de Santa Monica.

J’ai été très impressionné par ce gars et, pour faire court, j’ai signé, pendant le vol, pour faire le marketing de son entreprise.

J’ai d’abord créé une publicité pleine page qui a été diffusée 2 fois au cours du même mois (décembre 1997) dans Investor’s Business Daily. Cela s’est avéré être l’une des publicités les plus efficaces que j’ai jamais écrites. Et, pour que vous puissiez mieux comprendre cette histoire, j’ai joint le texte de cette publicité à ce numéro de mon bulletin d’informations et, j’ai besoin que vous le lisiez avant de continuer.

Alors faites-le ! Ne restez pas assis là comme une bosse sur une bûche à regarder votre nombril. Dépliez la publicité et lisez-la …

Maintenant !

Zowie ! C’est une sacré publicité ou quoi ? Maintenant, écoutez-moi bien : comme vous le savez, je ne suis pas du genre à me vanter … mais … cette publicité a produit un taux de réponses incroyable … et … je pense qu’il est juste de dire qu’elle a littéralement électrisé la communauté des investisseurs du monde entier.

OK, une partie de ce pour quoi j’ai été engagé pour cette entreprise était de simplement “survoler” tout ce qui se passait. Maintenant, comprenez ceci : la première fois que cette publicité a été diffusée dans Investor’s Business Daily, elle a été stratégiquement programmée être diffusée alors que le PDG de l’entreprise était à l’étranger avec son “équipe” pour essayer d’impressionner les banquiers et d’autres grands investisseurs. En d’autres termes, une partie du travail de cette publicité (autre que l’évidence) devait être un outil efficace dans le “kit de présentation” de cette petite équipe de vautours qui recherchaient des investissements sérieux. Quoi qu’il en soit, dans le cadre de mon travail de “survol stationnaire”, j’ai décidé d’appeler le numéro 800 mentionné dans la publicité quelques jours avant la fin de la publicité. J’obtiens ainsi 2 choses : soit un signal occupé … soit … un idiot au téléphone qui ne pourrait pas se qualifier pour un emploi chez McDonald’s et ne pouvait même pas prononcer correctement le nom de l’entreprise. Et encore moins parler intelligemment à celui qui appelait.

J’appelle une vieille amie à moi, Laura Charles, et je lui demande de laisser tomber tout ce qu’elle fait et de prendre l’avion vers le Nebraska où se trouve le service numéro 800, d’être une “salope nazie” et de les remettre en forme. Elle a fait un travail magnifique. Elle leur a fait engager 10 opérateurs supplémentaires, leur a fait répondre au téléphone en direct 24 heures sur 24 et elle leur a appris à répondre correctement aux appels.

La publicité déchire, les appels commencent à affluer et, grâce à Laura, les appels sont tous traités comme ils doivent l’être. Maintenant, si vous vous souvenez, vers la fin de la publicité, le lecteur est invité à appeler le numéro 800 et à laisser son nom et son adresse afin de recevoir une vidéo dans laquelle l’inventeur explique ce qu’il a inventé et le PDG de l’entreprise donne un aperçu de l’entreprise et de ses projets d’expansion. Ce n’est pas ce que j’ai écrit dans le premier brouillon de cette publicité. Dans le premier projet, il était écrit quelque chose du style : “Il y a une opportunité d’investissement ici mais, ce n’est pas pour le petit gars. Cependant, si vous ou votre organisation pouvez investir 50 000 dollars ou plus, c’est une situation qui mérite d’être examinée.”

Ce verbiage a été éliminé parce que l’avocat de la société a déclaré qu’il n’était pas légal pour cette société de solliciter des investisseurs. Il a suggéré de remplacer cette partie de la publicité par une simple demande au lecteur d’acheter le produit. Je lui ai dit qu’il serait idiot de payer plus de 14 000 dollars pour acheter une pleine page dans IBD juste pour vendre un produit de consommation qui coûte 19,95 dollars et, si c’était la loi, nous devrions simplement annuler la publicité. Eh bien, les pouvoirs en place ne voulaient pas se contenter d’effacer cette publicité, donc la publicité a fini par dire quelque chose comme “être passionnément engagé à produire cette nouvelle invention incroyable … aussi vite que leur financement leur permettra de se développer”.

Très bien, nous avons maintenant le texte publicitaire approuvé par l’avocat merveilleusement avisé de la société, nous donnons une réponse rapide et correcte aux appels téléphoniques et, la veille du départ du PDG et de son équipe pour l’Europe, ils ont tourné les séquences brutes pour la vidéo qui allait être envoyée à tous les personnes qui ont répondu à la publicité.

Les séquences vidéo étaient nulles.

Elle a commencé avec l’inventeur de “60 quelque chose” qui essayait d’impressionner les jeunes réunis pour l’enregistrement avec une chanson de rap sur son produit … et puis … ça a dégénéré à partir de là.

Bon Dieu, qu’est-ce qui pourrait bien faire croire à un adulte qu’une cassette vidéo de lui en train de parler d’une chanson de rap impressionnerait un investisseur potentiel ? Peu importe. Il était évident que la vidéo devait être FORTEMENT modifiée avant de pouvoir être envoyée, alors j’ai écrit une lettre d’une page à tous les personnes qui ont répondu à la publicité, qui disait en partie :


“La vidéo gratuite vous sera envoyée dans environ 14 jours ouvrables. Les techniciens sont en train de régler quelques problèmes de montage et nous vous enverrons la vidéo dès qu’elle sera prête.

“Cependant, si vous (comme moi) êtes une de ces personnes “à les vouloir maintenant” (en ce qui concerne les informations “de pointe”) et que vous ne voulez pas attendre la vidéo, veuillez accepter mon invitation personnelle à m’appeler … immédiatement … et je serai plus qu’heureux de vous donner un résumé des informations qui figureront sur la vidéo.

“Évidemment, si vous êtes l’un des premiers à appeler, vous aurez une longueur d’avance avec ces informations précieuses sur les personnes qui ne les auront pas avant d’avoir regardé la vidéo. Et, comme vous le savez, en ce qui concerne les affaires, la valeur des nouvelles informations importantes est directement proportionnelle à la rapidité avec laquelle elles sont obtenues avant qu’elles ne deviennent une « connaissance commune » pour tout le monde.”


Maintenant, bien sûr, cette entreprise dysfonctionnelle pour laquelle je faisais tout ce travail de classe mondiale n’avait personne qui pouvait réellement taper cette lettre et la faire envoyer par la poste … alors … J’ai demandé à ma fidèle assistante, Theresa, de faire ce travail.

Avançons un peu dans le temps. Nous sommes maintenant quelque part au milieu de janvier 1998. La publicité que vous venez de lire a été publiée 2 fois dans Investor’s Business Daily. Des milliers d’appels ont été reçus et traités correctement et tous les noms, adresses et numéros de téléphone des personnes qui ont appelé ont été saisis. Chaque appelant a reçu une lettre lui offrant plus d’informations sans avoir à attendre de recevoir la vidéo. Ces gens sont chauds, prêts à acheter ! Ils ont lu une publicité pleine page, ils ont répondu à cette publicité … ils ont reçu une lettre personnelle les invitant à appeler l’entreprise directement, ils ont répondu à cette lettre … et …

Personne Dans L’entreprise
Ne Leur Répond !

Ces gens ne se soucient pas de la vidéo. Ils veulent investir dans l’entreprise ! Ils font du bénévolat, ils sont des investisseurs accrédités (j’expliquerai l’importance de cela une autre fois) et ils ont 50 000 dollars … ou … 150 000 dollars … ou plus … ils veulent investir ! Non seulement ils appellent … mais … ils ont rappelés 6, 7, 8 fois ou plus. Nous ne le saurons jamais mais, je crois que cette annonce (qui a coûté environ 14 000 dollars) aurait, si elle avait été bien gérée… généré environ 150 millions de dollars !

Je me suis envolé pour la Californie pour essayer d’aider ces gens. J’ai séjourné au Oakwood Apartments à Newport Beach pendant un mois entier. Mais c’était inutile. Le PDG était si mal en point, si dysfonctionnel et empêchant la croissance de cette entreprise, qu’il était impossible de l’aider. Par son inaptitude et son incapacité constante à tenir sa parole, il était comme une tornade humaine qui déchire un parc de caravanes de l’humanité, laissant des dizaines de bonnes personnes blessées, désorientées … et exaspérées. Au début, j’ai continué à essayer de réparer ses dégâts. Mais … Je n’ai pas pu suivre ! Je me sentais comme un gars avec une pelle à neige en train de courir derrière une équipe de chevaux de Clydesdale souffrant de diarrhée essayant de ramasser toute la merde avant que plus de gens ne commencent à se noyer dedans.

C’était peine perdue. Mais vous savez quoi ? Je crois maintenant que d’un point de vue financier …

C’est La Meilleure Chose
Qui Me Soit Jamais Arrivée !

Voyez-vous, ce que ces gens essayaient de faire, c’était de rendre leur entreprise « publique » afin que les actions de la société puissent être légalement achetées et vendues sur l’une des principales bourses. Avant cette expérience, je ne savais pratiquement rien sur le processus « d’introduction en bourse » et je n’avais quasiment aucun intérêt pour le marché boursier.

Tout a changé maintenant. Ce que j’ai découvert, c’est qu’il y a tellement d’argent à faire en bourse … et … ça peut être fait si facilement, que c’en est presque incroyable. Premièrement, les Américains ont investi plus d’argent que jamais sur le marché boursier. Actuellement, les investissements en actions représentent 28 % de la richesse totale des ménages américains. Cela a plus que doublé depuis 1990, alors que ce n’était que de 12 %. Les Américains ont, pour la première fois, plus d’argent investi en bourse qu’ils n’en ont jamais investi… même dans l’immobilier !

Mieux encore, la plupart des gens qui investissent en bourse sont des « idiots financiers totaux ». Ils prennent la plupart de leurs décisions d’achat d’actions en se basant sur les conseils de leur courtier en bourse personnel … ou bien … sur les conseils “d’experts” du marché boursier à prix élevé. Les courtiers en bourse, en général, ne sont pas des experts en investissement … ce sont des vendeurs. Et, pour la plupart, ils sont stupides et / ou contraires à l’éthique à un degré étonnant. Les « experts » en bourse sont vraiment une blague.

Avez-vous déjà entendu parler de “l’indice de jeu de fléchettes” ? Voici comment cela fonctionne : Tous les 6 mois, les employés du Wall Street Journal lancent des fléchettes (littéralement) sur une liste de toutes les actions sur le marché. Ensuite, ils suivent ces actions pour voir comment un investisseur qui a acheté ces actions (sélectionnées par le jeu de fléchettes) se serait classé par rapport à l’indice Dow Jones et par rapport à un consensus des opinions des experts. Voici les résultats des 6 derniers mois :

PORTEFEUILLE DE DARTBOARD UNE AUGMENTATION DE 6,5 %
MOYENNE INDUSTRIELLE DE DOW JONES EN BAISSE DE 0,7 %
DES EXPERTS EN GROUPE EN BAISSE DE 14,1 %

Pensez-y. Ces experts sont parmi les plus respectés du pays. Parmi eux, William P. Miller d’IDS Equity Investors (il a été le seul à choisir des actions qui ont réellement augmenté), Jeffrey Meyer de Brandes Investment Partners et Christopher O’Keefe de Compu-Val Investments. Ces personnes ne sont pas bon marché ! Elles, et d’autres comme elles, reçoivent d’énormes sommes d’argent pour des conseils, cela me semble … tout simplement stupide. Demandez à n’importe lequel de ces experts ce qui fait monter ou descendre le prix d’une action et ils vous donneront ce que je considère comme des réponses totalement “hors sujet”. “Le ratio PE était en hausse”, diront-ils. Ou : ” La société a développé une nouvelle puce électronique ou quelque chose d’autre qui résout un problème plus rapidement, plus facilement et moins cher que jamais.”

Rien de tout cela ne fait monter ou baisser le cours d’une action. Qu’est-ce qui fait cela ? C’est l’ACTUALITÉ d’un certain développement. Mettez-vous bien ça en tête. Ce n’est pas le développement lui-même : ce sont les actualités de ce développement. Par conséquent, la façon de gagner lorsque vous jouez en bourse est simplement de connaître les actualités avant tout le monde ! Imaginez ceci : Imaginez que vous sachiez que demain, le Wall Street Journal publiera un article “délirant” sur la façon dont la société ABC Widget possède (prêt à être commercialiser) un nouveau gadget secret qui transforme l’eau du robinet ordinaire en champagne pour moins de 5 centimes le litre.

Devinez ce qui va arriver au cours de l’action ABC lorsque cette histoire fera la une du Journal ? Ce n’est pas difficile à comprendre …

Le Prix De L’action Va
Grimper Au Sommet !

Maintenant, imaginez ceci : vous savez déjà que cet article va paraître dans le Journal. En fait, vous savez que l’auteur va l’écrire avant même qu’il ne le sache lui-même. En fait, vous êtes au courant de cette évolution … avant même que … quiconque dans la société ABC Widget (y compris le PDG) ne le sache. Disons que l’action se vende maintenant à 10 dollars et que vous sachiez qu’elle va grimper à au moins 15 dollars lorsque la nouvelle sera connue.

Que faites-vous ? Vous achetez des actions d’ABC et vous les encaissez au moment où l’histoire se passe ? Ce n’est pas une mauvaise idée. Pour 10 000 dollars, vous pourriez acheter 1 000 actions … et puis … le lendemain, vous pourriez les vendre à 15 dollars par action et gagner 5 000 dollars sur votre investissement.

Ça vous paraît bien ? Mais attendez. Et si vous n’achetiez pas ces actions … mais qu’à la place … vous les “optionniez” pour environ 5 % de leur valeur. En procédant ainsi, vous auriez le contrôle de 20 000 actions. Ensuite, le lendemain, lorsque vous encaissez, votre bénéfice de 5 dollars par action (moins les 50 centimes que vous avez payés pour l’option) serait de 4,50 dollars par action multiplié par 20 000 actions … ce qui représente …

90 000 Dollars !

Comment cela peut-il être possible ? Comment pouvez-vous connaître les actualités avant tout le monde, avant même les personnes qui dirigent l’entreprise … et comment … pouvez-vous savoir exactement quand les actualités vont être annoncées avant quelqu’un d’autre ?

Je ne vais pas vous le dire.

Le secret le plus rentable que j’aie jamais découvert est celui qui a créé la société d’écussons familiale (Halbert’s Inc.) qui existe toujours aujourd’hui et qui a généré des centaines de millions de dollars. J’ai eu cette idée en 1968 et il m’a fallu 30 ans pour en trouver une qui soit encore meilleure … peut-être même 100 fois mieux.

Cependant, même si je n’ai pas l’intention de vous dire comment fonctionne ce secret, je vais vous dire comment vous pouvez en tirer profit. Je vais le faire dans presque tous les numéros ici dans cette 2e génération de mon bulletin. Pourquoi ce secret est-il tellement meilleur ? Parce qu’avec celui-ci, vous n’avez pas besoin d’embaucher quelqu’un, de créer quoi que ce soit, de commercialiser quoi que ce soit ou même de parler à un autre être humain. Vous savez, le temps est vraiment et enfin arrivé … où … il est vraiment possible de devenir multimillionnaire tout en étant assis dans un canoë avec rien d’autre qu’un PC portable, un modem et un téléphone portable !

Cependant, je serais plus efficace pour vous enseigner tout cela si vous faites un peu de “devoirs”. Tout d’abord, je veux que vous preniez conscience de la malhonnêteté et du manque d’éthique des personnes qui vendent des investissements au public. La meilleure façon d’y parvenir (et cela ne laissera aucun doute dans votre esprit) est de lire un nouveau livre intitulé FIASCO sous-titré “Blood In The Water On Wall Street” de Frank Partnoy et publié par WW Norton & Company, Inc. ( ISBN 0-393-04622-2).

Il suffit de le lire. Vous n’allez pas y croire. Mais moi, je le crois. Après ma récente expérience avec “Financial Sodomy Inc.” à Irvine, en Californie, je sais que cet écrivain n’exagère pas. Soit dit en passant, lorsque vous essayez de “rendre public” et / ou de lever des fonds d’investissement pour ce qui doit être une société cotée en bourse, vous avez besoin de quelque chose appelé un “rapport d’évaluation des actions” rédigé par un expert. Celui pour “Financial Sodomy Inc.” a été écrit par un gamin de 27 ans à Aspen, Colorado qui, en fait, pour des raisons que je ne connais pas, a le droit de se présenter comme un “banquier d’affaires”.

Vous savez ce que l’évaluation financière sophistiquée de ce type dit de la valeur de cette société en décembre 1999 ? À peine 24 mois après la création de ce rapport officiel vraiment “créatif” ? Que diriez-vous de plus de…

Un Milliard Et
700 Millions De Dollars !

C’est plutôt pas mal, n’est-ce pas ? Après une analyse minutieuse et judicieuse, ce type conclut que cette entreprise … qui ne peut pas … pour le moment … répondre à ses appels téléphoniques ou même faire taper une lettre … va d’une manière ou d’une autre “se transformer” en une société sans dette de plus de 2 milliards en moins de 2 ans. C’est comme dire que nous sommes sur le point d’avoir la paix au Moyen-Orient. (Seigneur, j’ai déjà vu des sociétés qui ont merdé, mais je n’ai jamais rien vu de tel où il n’y avait rien d’autre que des “chimpanzés dans le cockpit”).

Quoi qu’il en soit, je veux aussi que vous lisiez immédiatement un autre livre intitulé WallStreet.com sous-titré “Fat Cat Investing At The Click Of A Mouse !” Celui-ci par Andrew D. Klein et publié par Henry Holt & Company, Inc. (ISBN 0-8050-5758-7).

Et, levez votre cul idiot pour récupérer un exemplaire du numéro de janvier / février d’Internet Shopper qui contient un article sur le commerce des actions en ligne et qui compare 45 courtiers Internet différents. Au fait, l’un des pionniers, et l’un des meilleurs des courtiers en ligne, se trouve sur http://www.etrade.com

De plus, il y a un site Web spécial sur lequel je veux que vous vous connectiez et que vous surfiez un peu. Il suffit de demander à votre moteur de recherche de trouver “IPO CENTRAL”. Je sais je sais. Tout cela commence à ressembler à du “travail” … mais … croyez-moi, il pourrait bien y avoir un gros gain ici. Alors, arrêtez de râler et allez-y. Et, voici encore plus d’adresses Web avec lesquelles je veux que vous vous familiarisiez : http://www.firstcall.com; http://www.investools.com; http://cybersurfing.com et enfin http://www.investor.com

Maintenant, je dois vous le dire, la principale raison pour laquelle ma fidèle GATEWAY 2000 est à mes côtés … est … parce que c’est un superbe outil pour les recherches que je fais maintenant en bourse. Mais, il y a une deuxième raison : vous savez, il y a des centaines d’experts en site Web maintenant … qui vont … pour un prix élevé, créer un site Web pour vous afin que vous puissiez faire d’énormes profits sur Internet. Le problème, bien sûr, c’est qu’aucun de ces abrutis ne sait réellement comment faire des profits sur Internet; ils savent seulement comment faire un gros profit en vous mentant sur la façon dont ils peuvent vous apprendre à le faire. Les personnes qui disent pouvoir le faire me rappellent les personnes qui vendent des espaces publicitaires dans les pages jaunes. Leur argument est le suivant : ils peuvent vous aider à concevoir votre publicité dans les pages jaunes afin que vous puissiez faire des dollars ensuite.

Le problème, bien sûr, eest qu’ils n’ont pas la moindre idée de la manière de rentabiliser une publicité dans les pages jaunes; ils savent seulement vendre de l’espace publicitaire dans les pages jaunes. Un site web peut être un centre de profits … mais seulement … s’il est conçu par un vrai vendeur ! Et, les frais actuellement facturés par les idiots de la publicité « image » deviennent tellement scandaleux que quelqu’un (et je suppose que ça va être moi) doit intervenir et mettre un peu de sobriété envers toutes les personnes impliquées.

Il y a une société à Irvine, en Californie, appelée “Electronic Media Communications” ou “EMC” pour faire court. Ils proposent de faire toutes sortes de publicité électronique, y compris la préparation de dossiers de presse télévisés, l’organisation de placements de reportages télévisés, la création de tournées médiatiques par satellite, de communiqués de presse vidéo, de visites médiatiques radio, de communiqués de presse radio, d’annonces radio publiques, de diffuser votre histoire sur les différents services de presse … plus … divers autres services, notamment pour vous aider à créer un site Web. Voici, mot pour mot, la partie sur les sites web écrite dans l’une de leurs récentes propositions de plusieurs pages :


“SITE INTERNET MONDIAL

“Comme nous le savons tous, le World Wide Web est devenu le média qui connaît la croissance la plus rapide de tous les temps. D’ici à l’an 2000, plus de 200 milliards de dollars de commerce seront réalisés sur Internet. La santé et les sujets liés à la santé étant l’un des 5 principaux sujets de l’Internet et du WWW, nous voudrions recommander que les Seychelles développent une présence considérable sur Internet.

  • Développement, hébergement et maintenance de sites Web

“EMC propose de développer, d’héberger et de maintenir l’un des sites les plus importants du WWW consacré à l’information sur l’eau potable. Ce site serait conçu de manière à fournir des informations intéressantes pour les consommateurs, les acheteurs au détail et les médias sur Seychelle et des nouvelles et des informations sur la qualité de l’eau aux États-Unis.

“Conceptualisation, préparation de contenu,
Photographie, Direction artistique, Programmation,
Service audio et vidéo : 150 000 dollars
“Hébergement et maintenance mensuels : 30 000 dollars (par an)

  • Publicité et promotion sur Internet

“Une fois le site développé, le service de publicité et de promotion d’EMC New Media ferait la promotion du site et de la Seychelle dans son ensemble sur Internet et sur le Web. Ce service comprend une promotion continue dans tous les moteurs de recherche, bases de données, indices, groupes de presse , des forums électroniques et par le biais d’une « infiltration secrète dans les salles de tchat », etc. Tous ces services seraient combinés avec des programmes de relations avec les médias avec les versions en ligne des médias traditionnels tels que USA Today Online, CNN Online, etc.

“Services Complet en ligne PR : 42 000 dollars
(35 heures) @ 100 dollars par mois)”


Eh bien maintenant, voyons voir : si mes calculs sont corrects, tous ce que ces gens veulent, c’est 222 000 dollars pour créer, maintenir et faire connaître un site Web. Mon Dieu, ils doivent être assez doués dans ce domaine, hein. Oh, attendez ! Je vois sur leur papier à en-tête qu’ils ont eux-mêmes un site Web. Je parie que c’est un truc de fou. C’est http://www.emcnews.com Hmn, peut-être avant d’aller plus loin, je devrais démarrer ma fidèle GATEWAY et voir ce que ces magiciens électroniques ont créé pour leur propre entreprise.

Alors attendez une minute. Sir Gary de Halbert est en ligne. (Je n’ai jamais pensé que j’écrirais ou dirais un jour ces mots.)

Hou la la ! Quel site Web ! Il a de la couleur ! Il y a des mots ! Il a … euh … voyons voir … eh bien, il a de la couleur et euh, il a des mots. Je suppose que la création de ce site Web aurait dû coûter … oh disons … peut-être une douzaine de pizzas et quelques 6 paquets de Coca pour un lycéen geek. Et regardez simplement la liste des grandes entreprises clientes répertoriées sur leur site Web qui ont fait appel à ces magiciens pour la création de leur site web et leurs autres services. Vous savez, je ne suis pas dans le bon métier. Je travaille dur pour créer des lettres de vente de plusieurs pages et de longues publicités qui vendent en fait des choses avec profits … par opposition … à ces pros (vraiment) fortement accrédités qui reçoivent des millions payés pour créer des publicités insipides, bonnes pour l’ego du client, qui “construisent l’image” et qui sont aussi loin d’être un bon argument de vente que l’est Bill Clinton pour être le “Mari de l’année”.

Restez avec moi. Dans mon prochain numéro de cette 2e génération de ma newsletter, je vais commencer à vous donner le vrai scoop sur la façon de gagner de l’argent avec votre PC, comment jouer à la bourse avec un avantage vraiment injuste … et … la manière sobre de créer un site Web rentable.

Cela signifie-t-il que je passe à la création d’un bulletin d’information boursier et / ou de marketing électronique … au lieu de … ce que j’écris habituellement ? Non, cela signifie seulement que je vais ajouter ces sujets à ce que j’écris déjà. Je suis toujours le même Gary Halbert que vous avez appris à aimer et à haïr, le gars qui à la fois vous inspire et vous frustre … mais … je suis sorti du sac maintenant. Je suis en liberté, je cours partout et …

Je Suis En Ligne Et Dangereux !

Vous n’avez qu’à attendre.


Cordialement,

Gary C. Halbert

PS : Je vais faire des tests de prix et cette 2ème génération de ma lettre d’information risque d’être beaucoup plus chère que la 1ère génération. Mais, ce seulement pour les nouveaux abonnés. Les abonnés à vie sont toujours des abonnés à vie et toute personne qui est maintenant ou a déjà été abonnée à cette newsletter peut toujours renouveler son abonnement (chaque fois que cela arrive) pour le même prix bas.

Et enfin, il y a autre chose que je dois vous dire. J’ai pris une décision que j’aurais dû prendre il y a des années. Ce que j’ai décidé de faire, c’est … J’ai décidé de vendre cette lettre d’information … et … je vais la vendre tout de suite !

Pourquoi est-ce que je fais cela ? Est-ce parce que j’en ai assez d’écrire cette lettre d’information ? Pas du tout, voyez-vous, ce qui me fatigue vraiment, c’est …

Ne Pas Écrire Cette Lettre D’information !

La rédaction de ce bulletin d’information est ce que je peux faire de mieux que tout autre chose. Mais vous savez quoi ? Il semble que je passe environ 5 % de mon temps à l’écrire (dernièrement, c’était 0 %) et 95 % de mon temps à essayer de faire quelque chose pour lequel je n’ai aucun talent. À savoir : Gérer une entreprise.

Ce à quoi beaucoup de gens ont répondu : “C’est facile de corriger Gary. Tout ce dont vous avez besoin est d’avoir un bon gestionnaire et de lui remettre tous les détails sur la gestion de l’entreprise.” Ça sonne bien. Mais, en réalité, cela ne fonctionne pas très bien. Pour 2 raisons:

(1) Souvent, la personne qui dit qu’elle dirigera l’entreprise n’est, en fait, PAS compétente pour le faire.

(2) Et deuxièmement, même si la personne est compétente, je vais interférer avec sa capacité à faire du bon travail. La vérité est que si un directeur général est toujours sous le pouvoir de la personne qui détient réellement l’entreprise … et … ladite personne avec le pouvoir est (comme moi) “fonctionnellement handicapée” … il n’y a pas une prière pour que l’entreprise se développe comme elle le devrait. Les gars comme moi n’ont pas besoin de bons gars pour diriger leur entreprise à leur place. Non.

Les Gars Comme Moi Doivent
Être Virés De
Leurs Propres Entreprises !

Vous savez ce que je ferais si je ne possédais pas cette lettre d’information ? C’est simple : je passerais 20 fois plus de temps à l’écrire que maintenant … plus … à rédiger un flux continu de nouvelles lettres de vente et de publicités imprimées pour promouvoir la lettre d’information. Ensuite, ce numéro déjà assez bon serait un chef-d’œuvre chaque mois. Et les gens qui en sont propriétaires et qui la gèrent deviendraient très riches. Vous savez, je doute qu’il y ait une lettre d’information … ou … même toute autre publication de quelque nature que ce soit qui ait été aussi rentable pour le lecteur que celle-ci. De plus, je ne connais aucune autre publication rentable où son auteur a été si indifférent à sa promotion. Voici ma façon de travailler : je trouve un moyen de promouvoir cette lettre d’information ou un autre produit. Ensuite, je fais un test marketing … et … si le test s’avère rentable …

Je Laisse Tomber Le Projet !

Cette lettre d’information, entre de bonnes mains, compterait 100 fois plus d’abonnés qu’aujourd’hui. Cela fait des années que je n’ai pas envoyé de proposition d’abonnement. Je n’ai jamais pris la peine de demander aux gens de renouveler leur abonnement. C’est incroyable de voir combien d’argent je gagnerais juste en envoyant un message de renouvellement à mes abonnés.

À qui vais-je vendre cette lettre d’information ? Je ne sais pas exactement mais, je sais que je ne veux le vendre qu’à une ou plusieurs personnes qui la lisent depuis longtemps et qui en connaissent la nature. Je ne vais pas changer mon style d’écriture. Si je veux écrire « Je parie que Bill Gates n’a jamais eu une bonne baise dans sa vie », c’est par Dieu ce que je vais écrire.

Quel sera le prix pour celui qui finira par l’acheter ? Pas autant que vous pourriez le penser. Je ne me soucie pas autant de la somme je reçois “d’avance” que de la somme que les acheteurs doivent débourser pour envoyer des lettres de vente et diffuser des publicités pour obtenir de nouveaux abonnés. Voyez-vous, je vais gagner de l’argent en prenant un pourcentage sur les ventes … et … par conséquent, je veux que les gens qui finissent par posséder cette lettre d’information … la promeuvent comme des fous !

Il y a pire. Quelle que soit la personne ou le groupe de personnes qui finissent par acheter cette lettre, ils devront accepter par écrit ce qui suit :

  1. Personne n’aura jamais la possibilité de censurer un seul mot que j’écris. Si je veux écrire le mot “merde”, je vais l’écrire !
  2. Theresa, qui est restée avec moi pendant 8 ans déjà, se verra garantir son emploi … à vie !
  3. Toute la merde mécanique (mon Dieu, c’est si bon d’écrire “merde”) sera gérée par Kyle Hunter à Santa Ana, en Californie. Vous savez, il y a beaucoup de gens qui disent pouvoir gérer tous les détails d’une grande campagne de marketing, mais Kyle est la seule personne que j’ai rencontrée (je le connais depuis 11 ans) qui, non seulement peut tout faire … mais aussi … qui est honnête ! (Traduction : c’est le seul propriétaire de magasin de lettres que je connaisse qui ne volera certainement pas l’argent d’un client.) Voici ce que Kyle peut faire :

a. Imprimer, remplir, tamponner, sceller, adresser et poster les lettres de vente.
b. Prendre soin de tout le traitement des cartes de crédit.
c. Honorer toutes les commandes.
d. Garder la liste de diffusion à jour.
e. S’assurer que toutes les personnes impliquées reçoivent une comptabilité honnête.

Kyle est la seule personne que je connaisse qui puisse vraiment offrir des achats « à guichet unique » à un entrepreneur en vente par correspondance. Soit dit en passant, jusqu’à présent, il est responsable de l’envoi de plus de 300 millions de lettres de vente. Sur une promotion sur un régime que j’ai écrite, Kyle envoyait 125 000 lettres de vente personnalisée … par jour ! Si vous êtes dans le domaine de la vente par correspondance / du marketing direct de quelque façon que ce soit, vous devez connaître ce type. Voici son adresse, le nom de l’entreprise et son numéro de téléphone :

Kyle Hunter
Services postaux spécialisés
3011, rue Shannon
Santa Ana, Californie 92704
(714) 444-2284

4. Et enfin, même si je ne sais pas qui va finir par posséder cette lettre d’information, je sais qui je veux pour mettre en place l’accord. Son nom est Joe Polish, et c’est le gars que vous devriez contacter si vous êtes intéressé. C’est un gars juste, il comprend le métier et, je lui fais confiance pour que toutes les parties concernées fassent une bonne affaire. Pour éviter de jouer au “téléphone”, le mieux est de simplement envoyer un FAX Joe et de lui donner votre nom, votre numéro de téléphone personnel et de lui dire le meilleur moment pour vous appeler. Son numéro de fax est …

(602) 967-5847

Pourquoi les personnes intéressées ne me contactent-elles pas directement ? C’est simple. Parce qu’alors, ce ne sera qu’un autre exemple de moi essayant de faire quelque chose pour lequel je ne suis pas qualifié, c’est-à-dire conclure une affaire de business. Je ne veux plus faire ce genre de choses. Tout ce que je veux faire maintenant, c’est …

Je Veux Écrire !

Et c’est tout. Je travaille déjà sur mon prochain numéro et je ne me laisserai plus dérailler à nouveau. L’enjeu est trop important. Non seulement j’ai 12 ans de matériel d’informations à vendre, mais j’ai 12 ans de produits de base PROUVÉS, comme des livres, des rapports et des enregistrements audio et vidéo de séminaires. Lorsque vous combinez cela avec ce que je produis actuellement (y compris DES SÉMINAIRES DE MARKETING ÉLECTRIQUE vraiment électriques), vous parlez d’un accord où …

Ce Serait Vraiment
Dommage De Laisser
Gary Halbert Tout Foutre En L’air !

PS2 : Pensez-vous que j’ai peut-être écrit tout ces trucs sur “Financial Sodomy Inc.” à Irvine parce que je suis un ex-employé mécontent ? Pas du tout. Ils me payaient 3 700 dollars par semaine plus une voiture de fonction, un appartement de fonction et toutes mes dépenses. En plus de cela, ils ont tellement aimé mon travail … qu’ils m’ont offert une prime immédiate de 2 millions de dollars pour rester.

Je jure que c’est vrai. Vous savez, le PDG n’arrive toujours pas à comprendre pourquoi je suis parti. Je ne l’ai certainement pas fait parce que je suis tellement à fleur de peau que je n’ai pas vraiment besoin d’un maigre 2 millions de dollars. Je ne rougis pas du tout. Mais, contrairement aux avocats, aux banquiers d’investissement et aux courtiers en bourse, il y a des conneries si révoltantes que … même moi, je ne peux pas le faire pour de l’argent !

Je préfère mourir fauché en vivant dans la rue dans une boîte en carton avec rien d’autre qu’un bloc-notes juridique et un stylo à bille (je n’écris toujours pas avec un PC même si je sais taper sur un clavier) … tout en … écrivant ce numéro du mieux que je peux … que … vivre dans un penthouse, porter un costume 3 pièces … et … tout frais frais payé pour faciliter des affaires qui me donnent envie de vomir.

Oh fou, je vais juste m’amuser et advienne que pourra.

Paix.

Cliquez ici pour recevoir GRATUITEMENT toutes les Lettres de Gary Halbert – Le Prince du Copywriting !