Déclenchez Des VENTES INSTANTANÉES Avec Julie L'Intelligence Artificielle de OUI CA$H COPY !

Julie établit pour vous une formation personnalisée et adaptée à votre business pour déclencher des ventes EN UN INSTANT !

Comment Séduire et Persuader Des Clients Avec Seulement Vos Mots !
LAISSEZ LE MULTIPLICATEUR DE PROFITS PAR EMAILS générer des milliers d'euros pour vous, "en un instant"
CLIQUEZ ICI pour recevoir votre accès GRATUIT à la Bibliothèque du Succès Des Millionnaires du Web
RECEVEZ LE TEXTE HYPNOTIQUE capable de faire entrer des TONNES DE CASH SUR VOTRE COMPTE BANCAIRE
Doublez Vos Ventes En 30 jours ! Le podcast Oui Ca$h Copy ! vous révèle une fois par semaine des Résultats Étonnants...
CLIQUEZ ICI pour recevoir Les Secrets du Copywriter Gary Bencivenga surnommé "Best in America" pour Booster Vos Réponses Publicitaires !
CLIQUEZ ICI pour recevoir Les Meilleures Lettres de Vente de Robert Collier (Nouvelle édition) !
À TÉLÉCHARGER Les Textes de Ventes BEST-SELLERS du Meilleur Copywriter - Eugène Schwartz, lui-même !

Voulez-vous obtenir tout ce que vous désirez de la part des autres et dans le monde ?
Voulez-vous devenir maître dans l’art de la persuasion ? SANS étudier pendant des années et des années ?

Voyez-vous la gestion la persuasion est un problème majeur chez la majorité des entrepreneurs, notamment pour vendre leurs produits services. Et tout cela vient d’un manque de connaissance de la réalité et des particularités de l’esprit humain.

Et pour cela, il suffit seulement de toujours avoir en tête une simple phrase de 27 mots pour mettre le monde à vos pieds !

Par hasard, j’ai découvert un véritable trésor comme il y en a si peu…

Ce livre, euh plutôt cette pépite se prénomme :

The One Sentence Persuasion Course – 27 Words to Make the World Do Your Bidding Revised and Expanded par Blair Warren

Ou en français :

Le Cours Sur La Persuasion en Une Phrase – 27 Mots Pour Construire Le Monde À Votre Guise Révisé et Complété

Ce livre a été écrit par une personne très peu connue : Blair Warren.

Blair Warren a travaillé comme producteur de télévision, écrivain, consultant en marketing et étudiant vorace de la nature humaine. Il est l’auteur de The Forbidden Keys to Persuasion et du No-Nonsense Guide to Enlightenment.

Comme vous l’avez certainement compris, il s’agit d’un livre que vous devez lire absolument pour devenir un maître dans l’art de la persuasion ou tout du moins en comprendre les principes fondamentaux. Et ainsi vous permettre d’obtenir tout ce que vous désirez des autres et du monde.

Introduction

Le monde a changé, et pas nécessairement pour le meilleur.

Au milieu du chaos, de la confusion et de la peur, la plupart d’entre nous se demandent comment nous allons survivre, non seulement en tant qu’individus, mais aussi dans ce monde. J’aimerais avoir une réponse, mais je n’en ai pas. Je ne sais même pas s’il existe une réponse.

Mais je le sais bien :
ceux qui ont le plus de chances de survivre dans le monde actuel de corruption massive, de tromperie et d’illusion, sont ceux qui apprennent à voir, voient vraiment, pour eux-mêmes, reconnaître la réalité de ce qu’ils voient et s’efforcent de vivre comme si les choses qu’ils savent être vraies sont vraies.

Plus facile à dire qu’à faire. Même si l’on parvient à se “réveiller“, l’attrait de nos transes culturelles, associé à un déluge sans fin de distractions, garantit quasiment que nous ne resterons pas éveillés longtemps.

Donc, tout ce qui peut être fait doit être fait dans ces brefs moments au cours desquels nous nous trouvons éveillés.

Et pour moi, cela signifie prendre ce que la sagesse me dit et la capturer, au mieux de mes capacités, afin que je puisse y revenir pendant les périodes sombres et l’utiliser pour me relever, me dépoussiérer, et pas seulement survivre, mais peut-être même réussir.

J’appelle cette sagesse la Sagesse Courbée, non pas parce qu’elle est contraire à l’éthique, mais parce qu’elle est rare.

Et c’est rare, car cela va souvent à l’encontre de tout ce qui nous a été enseigné, tout ce que nous avons été amenés à croire. Je ne prétends pas que les idées que vous trouverez dans mes livres de la Sagesse Courbée sont universellement vraies. Mais je prétends qu’elles ont été précieuses pour moi et je crois que certaines d’entre elles pourraient s’avérer précieuses pour vous.

À Propos De Cette Version du Cours OSP

J’ai publié la version originale de The One Sentence Persuasion Course en téléchargement gratuit en 2005. Malgré le fait que je l’ai à peine promue, la version originale a été téléchargée des milliers de fois. Et à ce jour, c’est de loin le matériau le plus populaire que j’ai jamais créé. Et cela, franchement, m’a choqué.

Quand je me suis assis et que j’ai lu le rapport moi-même pour la première fois, j’étais certain qu’il était destiné à l’obscurité. Lorsque j’ai vu mes idées sur papier, elles semblaient bien trop simplistes pour être utiles ou intéresser beaucoup d’autres.

Garçon, était-ce que j’avais tort ?

J’ai entendu un homme de 70 ans demander l’autorisation d’enseigner ces idées à l’ensemble de la congrégation de son église. J’ai entendu d’autres personnes dire qu’il avait répondu à des questions de longue date sur les raisons pour lesquelles nous faisons ce que nous faisons. D’autres m’ont dit que cela avait complètement changé leur façon de penser en matière de persuasion et d’influence. J’ai même entendu une jeune femme dire que c’était la chose la plus sexy qu’elle ait jamais lue. Je ne sais pas exactement ce que cela voulait dire, mais je le prends comme un compliment.

Au milieu de tout cela, certaines personnes en voulaient plus. Ils voulaient plus d’exemples, plus de stratégies … plus de One Sentence Persuasion. Pourtant, pendant des années, j’ai résisté à l’idée d’élargir l’original parce que j’avais l’impression que j’avais déjà avancé mon argument.

Mais au cours des dernières années, j’ai acquis des connaissances supplémentaires et fait de nouvelles distinctions qui, à mon avis, ajoutent au matériau original.

Donc, dans l’esprit du progrès – et du capitalisme – j’ai élaboré cette version mise à jour et développée du cours One Sentence Persuasion. Même s’il n’est pas aussi gratuit que l’original, il vaudra bien mieux que les quelques dollars qu’il vous aura coûté pour le télécharger.

Comment Lire Ce Livre

Dans quelques instants, je vais présenter le cours original One Sentence Persuasion Course dans son intégralité. Bien que j’ai apporté quelques modifications au texte original, c’est un peu comme la première publication. Et c’est voulu.

Vous voyez, d’une manière très réelle, j’ai toujours pensé à ce matériau comme à une performance, quelque chose qui ne devrait pas être trop modifié pour ne pas perdre son pouvoir original. Encore une fois, le matériel de cours sera présenté de la même manière que l’original. Ensuite, je développerai le matériel, répondrai à quelques questions fréquentes que j’ai reçues à ce sujet, puis je partagerai avec vous une stratégie de persuasion en deux mots qui pourrait vous étonner.

Mais d’abord, voici le cours original de One Sentence Persuasion Course.

Le Cours Original de Persuasion En Une Seule Phrase

Mise en garde : Ne sautez pas pour découvrir quelle est la phrase. Cela ne fera que diminuer son impact. La phrase sera révélée assez tôt, alors prenez votre temps et lisez tout dans l’ordre. Ça vaudra l’attente. Je vous promets.

Une Phrase Persuasion ?

Est-il possible de capturer et de communiquer quelque chose de valeur sur la persuasion en une seule phrase ?

Ça l’est. Et je suis sur le point de le prouver. Mais d’abord, laissez-moi vous dire pourquoi je suis allé aussi loin.

L’étude de la persuasion et de l’influence est l’une de mes passions les plus profondes et qui occupe depuis plus de 10 ans une quantité embarrassante de mon temps et de mon énergie. J’ai de la famille et des amis qui disent que ma poursuite frise l’obsession. Ils ont tort. J’ai franchi la ligne il y a longtemps.

Je ne connais aucun sujet aussi fascinant, plus puissant, plus rentable et, malheureusement, plus déroutant. Cette confusion est plus que malheureuse. C’est aussi largement inutile.

Étant donné le rythme du monde d’aujourd’hui, il n’a jamais été aussi facile d’être convaincant. Jamais. Cela n’exige ni bonne mine, ni langue d’argent, ni logique infaillible. Cela ne nécessite pas de confiance en soi, de charisme ou de personnalité magnétique. C’est simple quand on coupe toute la fumée. C’est bien de couper la fumée qui est la partie difficile.

En fait, si vous n’avez pas encore développé vos pouvoirs de persuasion au niveau souhaité, cela n’a probablement rien à voir avec vous. Étant donné le jeu de stratégies et de désinformation disponible, il est étonnant que nous soyons encore en mesure de nous comprendre et encore moins de nous persuader.

Si ce barrage de techno-jargon vous a laissé plus confus que votre pouvoir, prenez une profonde respiration et détendez-vous. Nous sommes sur le point de nous attaquer à cette confusion, de souffler la fumée et de rendre les choses aussi simples que possible.

En fait, nous allons nous en tenir à une seule phrase. Seulement 27 mots. Et avec ces mots, nous pouvons faire des miracles.

Mais tout d’abord, nous devons éliminer fumée.

Installation

Avant de nous lancer dans notre travail sur la persuasion, jetons un coup d’œil rapide au domaine de la magie, car ils partagent un noyau commun.

Essayez ceci de temps en temps :
Visitez un magasin de magie dans votre ville et passez environ une demi-heure à regarder le propriétaire faire des tours. Choisissez celui qui vous déconcerte le plus et achetez-le. Ensuite, allez à votre voiture et ouvrez les instructions (si vous êtes comme moi, vous ne pourrez pas attendre jusqu’à votre retour à la maison) et découvrez comment l’opération fonctionne. Si vous le faites, je peux prédire avec une précision de 99,9% ce qui va se passer.

Vous serez déçu.

Les “secrets” cachés dans de nombreux tours de magie, même parmi ceux qui paraissent être des miracles, sont souvent si banals que l’on ne peut s’empêcher d’être déçus de leur découverte. Maintenant, pour une autre prédiction, votre prochaine pensée sera la suivante :

“C’est ridicule. Cela ne tromperait personne.”

À ce stade, si vous êtes comme la plupart des gens, vous allez rater l’astuce et considérer votre investissement de 20 $ comme un fiasco. Mais si vous êtes honnête avec vous-même et que peu de gens le sont, vous aurez une autre pensée qui peut transformer votre façon de voir la vie. Sans blague. Cette pensée va quelque chose comme ceci :

“Attendez une minute. Ça ne doit pas être aussi ridicule si ça me trompe.”

Et avec cette seule pensée, vous aurez atteint un niveau d’honnêteté intellectuelle et de compréhension que peu de gens connaissent. Vous aurez découvert que les choses les plus magiques de la vie, sur et en dehors de la scène, résultent souvent de l’application correcte des principes les plus élémentaires imaginables.

Ceci n’est peut-être nulle part plus vrai que dans le domaine de la persuasion. Je me rends compte que c’est là une hérésie, car la persuasion est clairement un domaine compliqué.

Et à en juger par la quantité de nouveau matériel qui sort tous les jours, cela ne fera que l’atteindre. Sans aucun doute, il n’a jamais été aussi facile pour nous de nous perdre dans le terrier du lapin, mais de nous faire cracher plus cruellement en arrière que nous ne l’avions fait au début.

Ne vous méprenez pas. J’ai étudié ces matériaux pendant de nombreuses années et je serai le premier à vous dire qu’il y a beaucoup de choses formidables sur le marché. Il existe de nombreuses subtilités qui peuvent avoir un impact puissant sur notre capacité à persuader les autres.

Malheureusement, pour chacun d’entre eux, il en existe une douzaine qui ne font que compliquer et confondre.

La bonne nouvelle est qu’il n’est pas nécessaire de passer des années à étudier ce type de matériel pour devenir un pro de la persuasion d’une puissance presque effrayante.

Si vous avez du mal à le croire, considérez que les leaders charismatiques et les séducteurs hypnotiques existent depuis aussi longtemps qu’il y a des hommes qui dirigent et des femmes qui séduisent. Si elles n’avaient pas besoin des techniques “de pointe” d’aujourd’hui, pourquoi le faites-vous ?

Ce qui est nécessaire, c’est une compréhension fondamentale de la nature humaine.

Pour la persuasion, même les exemples les plus extrêmes de persuasion, tels que les sectes suicidaires et les mouvements de masse, reposent souvent sur le plus fondamental des désirs humains. Tout comme les magiciens peuvent accomplir des miracles en utilisant des principes banals, les puissants “persuadeurs” façonnent le monde de la même manière.

Nous nous retrouvons donc avec les bases.

La question devient maintenant, quelles bases ?

Je suis sûr que si vous posez cette question à cent experts en persuasion différents, vous obtiendrez cent réponses différentes.

Mais je suis aussi certain qu’il y aurait beaucoup de points communs. Je suis certain de cela parce que je l’ai vu se cacher derrière les terminologies et les philosophies mêmes de leurs matériaux. Quand on élimine le jargon et les subtilités du matériel disponible, on se retrouve avec des compréhensions très basiques, très puissantes. Et bien que chacun de nous puisse les représenter de différentes manières, l’important est de les maîtriser pour qu’ils soient disponibles à tout moment.

J’ai trouvé que le meilleur moyen de le faire est de les résumer en une phrase.

Pas une phrase que l’on prononce, mais une phrase dont on se souvient. Une phrase qui peut aider à guider vos efforts du début à la fin et dans pratiquement toutes les situations imaginables.

Cette phrase pourrait facilement être condensée ou élargie, et après avoir lu ce rapport, je vous encourage à essayer de le faire vous-même.

En fait, le meilleur moyen de personnaliser ces idées est de les modifier en fonction de votre compréhension et de vos expériences. Mais nous sommes en avance sur nous-mêmes ici. Examinons cette phrase – ce cours en une phrase – et voyons ce qui la motive.

C’est ici :

Les gens feront tout pour ceux qui encouragent leurs rêves, justifient leurs échecs, dissipent leurs peurs, confirment leurs soupçons et les aident à lancer des pierres sur leurs ennemis.

Relisez-là encore une fois.

Les gens feront tout pour ceux qui encouragent leurs rêves, justifient leurs échecs, dissipent leurs peurs, confirment leurs soupçons et les aident à lancer des pierres sur leurs ennemis.

Cela, en une phrase, contient cinq des idées les plus importantes que j’ai apprises au cours de toutes mes années d’étude et d’application des principes de persuasion :

  1. encourager leurs rêves
  2. justifier leurs échecs
  3. apaiser leurs peurs
  4. confirmer leurs soupçons
  5. aidez-les à jeter des pierres sur leurs ennemis

Maintenant, ce ne sont pas les plus importants car ils sont complets. Ils ne le sont pas.

Ils ne sont pas les plus importants car ils ont été scientifiquement prouvés. Ils n’ont pas. Et ils ne sont pas les plus importants car ils sont basés sur la dernière technologie de persuasion. Ils ne le sont pas.

Ils sont les plus importants car ils sont simples, ils sont immédiatement utiles et ils peuvent être terriblement puissants.

Hitler les utilisa et faillit conquérir le monde. Les chefs religieux Jim Jones, David Koresh, un Marshall Applewhite les ont utilisés et ont fait preuve d’une telle loyauté que nombre de leurs adeptes sont morts volontiers – même avec empressement – pour eux.

Et pourtant, ces cinq idées ne sont pas seulement des outils pour les fous, mais aussi pour les commerçants, les vendeurs, les séducteurs, les évangélistes, les animateurs, etc.

En bref, elles sont des outils pour quiconque doit se connecter avec les autres et, plus important encore, établir des liens gagnants.

Explication

Si vous ne me croyez pas, essayez de trouver une campagne publicitaire vraiment réussie qui n’utilise pas une ou plusieurs de ces 5 informations. Vraiment. Essayez d’en trouver une.

Ensuite, lorsque vous vous abandonnez à cela, essayez de trouver une relation satisfaisante et satisfaisante qui ne repose pas sur une ou plusieurs de ces idées. Essayez juste de trouver des gens qui ont une chimie remarquable, mais qui n’encouragent pas les rêves de chacun. Ou qui exigent que l’autre soit à blâmer. Ou ne pas répondre aux préoccupations de chacun. Ou traitez-vous les uns les autres comme un paranoïaque. Ou laissez les vous combattre leurs propres batailles.

Bien que je sois certain que vous pourriez trouver un exemple si vous cherchiez assez, je suis également certain que pour chaque exemple trouvé, je peux en trouver cent pour le contrer. En fin de compte, chaque fois que des personnes nouent des liens puissants, ces idées sont le plus souvent cachées dans l’ombre.

Or, il n’y a rien de particulièrement difficile à comprendre à propos de ces stratégies. Elles s’expliquent d’elles-mêmes. Certains peuvent même dire qu’elles sont évidentes. Mais les rejeter pour ces motifs est une énorme erreur. En fait, les renvoyer est l’une des raisons pour lesquelles elles sont encore plus puissantes avec ceux qui ne les connaissent pas.

Repensez à notre visite au magasin de magie et à la rapidité avec laquelle nous avons dû écarter le secret de notre petit tour. Et pourtant, les magiciens ne sont pas si prompts à l’écarter. Au lieu de cela, ils prennent ces secrets simples qui “ne tromperaient personne” et s’appuient dessus pour créer des illusions qui déconcertent même les plus brillants d’entre nous.

C’est à peu près la même chose avec une persuasion puissante. Ses effets peuvent être si soudains, si dramatiques, si bouleversants, que nous restons convaincus qu’il doit y avoir quelque chose de plus profond, de plus complexe. Plus souvent qu’autrement, il n’y en a pas.

Il y a simplement l’application correcte de principes de base par des personnes qui apprécient leur pouvoir. Et puisque nous rejetons ces principes comme étant trop fondamentaux et trop évidents, nous sombrons dans la complexité et la minutie qui sonnent bien sur le papier, mais qui tombent à plat dans la pratique.

Mais en négligeant la puissance de ces principes de base, nous faisons plus que nous garantir nous-mêmes des échecs et des frustrations. Nous laissons vulnérables ceux avec qui nous souhaitons établir des liens, des personnes susceptibles de répondre à ces besoins que nous rejetons avec désinvolture.

Considérez :

Qui encouragent leurs rêves…

Les parents découragent souvent les rêves de leurs enfants pour “leur propre bien” et tentent de les orienter vers des objectifs plus “raisonnables”. Et les enfants l’acceptent souvent comme normal, jusqu’à ce que d’autres personnes qui croient en eux et encouragent leurs rêves se manifestent.

Quand cela se produit, qui a plus de pouvoir, selon vous ? Les Parents ? Ou des étrangers ?

Qui justifient leurs échecs…

Tandis que des millions de personnes encouragent le Dr Phil lorsqu’il dit aux gens d’accepter la responsabilité de leurs erreurs, des millions d’autres cherchent quelqu’un pour se soustraire à leurs responsabilités et leur dire qu’ils ne sont pas responsables de leur sort dans la vie.

Et si accepter la responsabilité est essentielle pour prendre le contrôle de sa propre vie, il est essentiel de garantir aux autres qu’ils ne sont pas responsables pour pouvoir exercer une influence sur eux. Il suffit de regarder la politique pour voir jouer ce jeu puissant à son plus haut niveau.

Qui apaisent leurs peurs…

Lorsque nous avons peur, il est presque impossible de se concentrer sur autre chose.

Et bien que tout le monde “sache” cela, que faisons-nous lorsque quelqu’un d’autre a peur et que nous devons attirer son attention ?

C’est vrai. Nous leur “disons” de ne pas avoir peur et d’attendre que cela passe.

Est-ce que ça marche ?

À peine. Et pourtant, nous ne semblons pas le remarquer. Nous continuons comme si nous avions résolu le problème et que la personne devant nous s’évanouit plus loin et plus loin. Mais il y a ceux qui le réalisent et accordent une attention particulière à nos peurs. Ils ne nous disent pas de ne pas avoir peur.

Au lieu de cela, ils travaillent avec nous jusqu’à ce que notre peur disparaisse. Ils présentent des preuves, ils offrent un soutien, ils nous racontent des histoires, mais ils ne nous disent pas comment ressentir et s’attendent à ce que nous ressentions cela.

Quand vous avez peur, avec quel type de personne préférez-vous être ?

Qui confirment leurs soupçons…

L’une des choses préférées que nous disons est :
“Je le savais.”

Il n’y a rien de mieux que de confirmer nos soupçons.

Lorsqu’une autre personne confirme quelque chose que nous soupçonnons, nous ne ressentons pas seulement une montée de supériorité, nous nous sentons attirés par celui qui nous a aidés à faire en sorte que cette poussée se produise.

Hitler “confirma” les soupçons de nombreux Allemands sur la cause de leurs ennuis et les poussa plus loin dans son pouvoir. Les sectes “confirment” souvent les soupçons des membres en leur disant que leurs familles sont prêtes à les saboter. C’est une chose simple pour confirmer les soupçons de ceux qui sont désespérés pour le croire.

Et enfin, qui les aident à jeter des pierres sur leurs ennemis…

Rien ne relie plus que d’avoir un ennemi commun.

Je me rends compte à quel point cela semble moche et pourtant, c’est la même chose. Ceux qui comprennent cela peuvent l’utiliser. Ceux qui ne le comprennent pas, ou pire encore, comprennent mais refusent de s’y attaquer, jettent l’un des moyens les plus efficaces de se connecter aux autres.

Quoi que vous pensiez de cela, soyez assuré que les gens ont des ennemis. Tout le monde. On dit que toutes les personnes que vous rencontrez sont engagées dans une grande lutte. La chose avec laquelle ils luttent est leur ennemi. Qu’il s’agisse d’un autre individu, d’un groupe, d’une maladie, d’un échec, d’une philosophie ou d’une religion rivale, ou ce que vous avez à faire, quand on est engagé dans une lutte, on cherche d’autres personnes pour nous rejoindre.

Ceux qui deviennent plus que des amis; ils deviennent des partenaires.

Le fait est que, même si ces idées semblent du bon sens, elles sont tout sauf pratiques. Sauf chez les maîtres de persuasion.

Que manque-t-il ?

Maintenant, il y a quelque chose d’autre à noter à propos de cette phrase. Il manque quelque chose que la plupart des gens pensent être très important dans le processus de persuasion. Lisez à nouveau la phrase et voyez si vous pouvez dire ce qui manque :

Les gens feront tout pour ceux qui encouragent leurs rêves, justifient leurs échecs, dissipent leurs peurs, confirment leurs soupçons et les aident à lancer des pierres sur leurs ennemis.

Des idées ?

Si oui, vous avez une longueur d’avance.

Voici ce qui manque :
VOUS

Il n’y a pas un mot sur vos besoins, vos besoins, vos espoirs ou vos préoccupations. Il n’y a pas un mot sur votre offre ou votre proposition. Il n’y a pas un mot sur ce que vous pensez. Tout est à propos de l’autre personne.

Encore une fois, c’est une hérésie. Les gens écrivent des livres sur la manière de formuler vos idées, de se présenter, de mettre en avant ses meilleures idées. Et pourtant, tout ce qui intéresse vraiment les gens, c’est eux-mêmes.

Pouvez-vous imaginer combien d’énergie vous allez libérer si vous arrêtez de vous concentrer sur vous-même et concentrez votre attention sur d’autres personnes ?

Pouvez-vous même imaginer à quel point vous deviendrez plus charismatique si vous serez considéré comme quelqu’un qui peut satisfaire certains de ces besoins émotionnels les plus élémentaires ?

Pensez-y comme ceci :
Imaginez que vous soyez assis avec quelqu’un que vous espérez influencer. Votre proposition a du sens. Vos arguments sont solides. La conversation est même agréable.

Mais tout le temps, vous regardez à côté de la personne et vous vous concentrez sur le mur derrière elle.

Pensez-vous que vous allez établir un lien avec cette personne ?

Rappelez-vous. Tout est parfait, à l’exception de votre objectif. Votre message brille. Votre confiance est solide. Votre proposition est une évidence. Et pourtant, rien de tout cela ne fait la moindre différence lorsque vous regardez au-delà de l’autre personne.

C’est exactement ce qui se passe dans une conversation lorsque vous vous concentrez sur vos propres objectifs. Vous regardez au-delà de la personne, au-delà de tout ce qui est le plus important pour elle. Et vous avez peu d’espoir de pouvoir jamais établir un lien profond avec elle.

Toujours pas convaincu ?

Puis remarquez ce que notre phrase ne dit pas. Elle ne dit pas que les gens vont faire quelque chose pour ceux qui les éduquent, font ce qui est le mieux pour eux, ou les traitent équitablement. Cela ne dit pas que les gens feront tout pour ceux qui sont éloquents, bien vêtus et agréables. Ni ceux qui défendent le mieux leurs arguments, qui sont raisonnables et qui semblent intelligents.

Ces choses deviennent négligeables. Lorsque nous nous concentrons sur ces principes de base de la nature humaine, nous créons des relations dans lesquelles les gens veulent naturellement faire des choses pour nous. C’est le vrai secret pour obtenir ce que nous voulons.

Vraiment. C’est aussi simple que ça. Ou, devrais-je dire, cela peut être aussi simple.

Avez-vous déjà remarqué que plus vous poussez, plus vous obtenez de résistance ?

Lorsque vous vous concentrez sur ce que vous voulez, les gens vont résister. C’est ce que les gens font. Les politiciens mentent. Le soleil se lève à l’est et les gens résistent à la pression. Mais une chose à laquelle les gens résistent rarement, c’est que quelqu’un essaie de répondre à leurs besoins. Et lorsque vos besoins sont satisfaits, un lien est souvent créé et un désir naturel de réciprocité est créé.

Et à quel point ce désir est-il puissant ?

À quels extrêmes les gens iront-ils pour rembourser la faveur ?

C’est la partie effrayante. Mais ne me croyez pas sur parole. Regardez autour de vous et voyez par vous-même.

Les gens quittent volontiers leurs familles pour des cultes qui répondent à leurs besoins. Les gens prennent les armes et en tuent d’autres pour ceux qui répondent à leurs besoins les plus profonds. Les gens quittent les mariages et les relations de longue durée avec les personnes qu’ils viennent de rencontrer et leur conjoint est souvent stupéfait.

Ils ne le seraient pas s’ils comprenaient le pouvoir de ces besoins. Qu’on le veuille ou non, la durée de nos relations n’est rien comparée à la profondeur de nos relations. Et la profondeur est basée sur la satisfaction de nos besoins les plus profonds, pas sur la durée du dialogue.

Remarquez, je n’ai pas dit que vous devriez ignorer vos désirs. J’ai simplement dit que vous devriez vous concentrer sur l’autre personne, ne vous oubliez pas.

Ou pour être plus précis, lorsque vous êtes avec une autre personne que vous souhaitez influencer, votre objectif principal devrait être cette personne. Ne regardez pas devant elle‡ en vous concentrant sur vos intentions.

Le moment de vous concentrer sur vos propres espoirs, rêves et désirs est lorsque vous êtes seul.

C’est à ce moment-là que vous devriez avoir une idée claire de ce que vous espérez accomplir, de ce que vous aimeriez voir se produire, dans n’importe quelle rencontre.

Mais une fois que vous avez atteint cet état de clarté et que vous vous retrouvez face à face avec un autre, placez votre attention là où elle peut avoir le plus grand impact. Placez-là sur la personne. Ne craignez pas que vos souhaits passent inaperçus.

Au contraire, ils trouveront un moyen de s’exprimer dans vos rencontres, qu’ils se présentent spontanément ou que l’autre personne les sollicite, ils se présenteront. Naturellement. Et quand ils se présentent naturellement, ils se réalisent souvent sans effort.

Des exemples

Comme je l’ai dit plus tôt, il n’y a rien de particulièrement difficile à comprendre à propos de ces stratégies. Surtout quand il s’agit de rencontres individuelles.

Mais comment pourraient-elles être utilisés dans d’autres situations ?

Et seraient-elles aussi puissantes dans d’autres situations ?

Nous allons jeter un coup d’oeil sur…

Exemple 1 : Le Secret

S’il existe un projet qui intègre et concrétise les idées dont nous discutons, c’est Le Secret.

Bien que je ne sois pas fan du film, ni de la façon dont ses idées sont représentées, on ne peut nier le génie du marketing et de la persuasion qui était à l’œuvre pour promouvoir et distribuer ce film.

Que vous croyiez ou non à la “loi de l’attraction” – qui est “le secret” mentionné dans le film, vous ne pouvez pas vous tromper en mettant de côté vos convictions personnelles et en étudiant à la fois le film et les supports marketing qui l’accompagnent.

Des livres entiers pourraient être écrits – et je suppose qu’ils le seront – sur les stratégies de persuasion et de marketing utilisées par ceux qui sont à l’origine de ce film. Mais pour les besoins de ce livre, nous allons simplement regarder ceux qui parlent des concepts que nous couvrons dans One Phrase Persuasion.

Bien que je vais aborder chacun de nos cinq concepts séparément, nous verrons bientôt qu’il existe un grand chevauchement dans la façon dont ces concepts sont appliqués. Mais même lorsque les idées ne peuvent pas être clairement définies, il est facile de les voir travailler en coulisse.

Alors, comment Le Secret encourage-t-il nos rêves ?

Comment ça ne va pas ?

Pratiquement tous les messages contenus dans et derrière ce film répondent à ce besoin.

Selon le site Web du film, “C’est le secret de tout – le secret d’une joie sans limite, de la santé, de l’argent, des relations, de l’amour, de la jeunesse : tout ce que vous avez toujours voulu.”

Sensationnel. Et si vos rêves vont au-delà des biens matériels, pas de problème. Dans le film, Michael Beckwith nous dit qu’il a vu des “reins régénérés” et un “cancer dissous”.

Une femme dans le film nous dit même qu’elle se guérissait du cancer du sein en seulement 3 mois en regardant des films amusants à la télévision et en se voyant en bonne santé. Elle nous informe également qu’elle l’a fait sans radiothérapie ni chimiothérapie.

Donc, si vous avez un rêve, n’importe quel rêve, selon Le Secret, vous pouvez le faire. Pour ceux qui achètent le message, il n’y pas plus encourageant que cela.

En plus d’encourager nos rêves, Le Secret s’efforce de nous aider à justifier nos échecs et à confirmer nos soupçons.

Selon la bande-annonce originale du film, “un secret a été transmis à travers les âges, connu seulement de quelques privilégiés. Ceux qui le connaissaient exploitaient son pouvoir. Ils sont devenus les plus grands personnages de l’histoire.”

On nous parle ensuite d’un homme qui a découvert et maîtrisé “le secret” en 1909. Les hommes d’affaires “se sont précipités vers lui” et ils ont déboursé de grosses sommes d’argent pour “le secret”.

Et devinez quoi ?

C’est vrai. Chacun d’entre eux a connu un “succès phénoménal”.

Mais ensuite – pour une raison non spécifiée – ils ont décidé de garder “le secret” à l’abri des yeux du public pour toujours, tout en continuant à en récolter les bénéfices. Finalement, l’église a même découvert “le secret” et cela a été interdit. Mais pour la toute première fois, “le secret” est sur le point d’être dévoilé. Sensationnel.

Vrai ou pas, c’est une histoire. Et non seulement c’est extrêmement divertissant, mais secrètement – sans jeu de mots – cela nous tire d’affaire pour nos échecs passés.

Après tout, comment peut-on s’attendre à ce que nous réussissions si le secret même du succès nous a été caché ?

Et cette même idée tend à confirmer ce que beaucoup de gens soupçonnent dans le monde d’aujourd’hui :
d’une manière ou d’une autre, les choses sont truquées contre l’homme du peuple.

Il y a cependant une partie de Le Secret qui semble contredire ce que je viens de dire.

Et c’est cette citation du film :
“Vous êtes le seul à créer votre réalité. Personne d’autre ne peut penser pour vous. Personne d’autre ne peut le faire. C’est seulement vous. Chaque partie de ça. Vous.”

Cela semble contredire directement mon affirmation selon laquelle Le Secret justifie nos échecs. Il semble que Le Secret fasse exactement le contraire.

Mais est-ce le cas ?

Si vous écoutez les professeurs de Le Secret, vous découvrirez que même si vous n’êtes pas conscient de la création de votre réalité, il y a une partie “inconsciente” de vous qui le fait.

Donc, pendant que vous êtes responsable, vous ne l’êtes vraiment pas. Une partie cachée de vous l’est. Et si la partie responsable est cachée à votre conscience, comment pouvez-vous en être tenu responsable ?

Maintenant, comment Le Secret apaise-t-il nos peurs ? Et quelles peurs ?

Dans le contexte de ce film, les peurs qui devraient être abordées sont principalement les peurs d’être incapable d’appliquer “le secret”.

En d’autres termes, “Bien sûr, ce genre de choses peut fonctionner pour d’autres personnes, mais pas pour moi tout petit.”

Eh bien, n’ayez pas peur.

Selon le film, si vous mettez toutes vos intentions sur les choses que vous voulez, la “loi de l’attraction” vous les donnera. À chaque fois. Et, au cas où vous craindriez qu’il y ait trop de travail, n’ayez crainte.

Comme le film nous le dit, “parfois”, vous devrez agir. Juste parfois. Même à ce moment-là, si vous agissez comme l’univers le souhaite, vous vous sentirez tellement bien que vous ne voudrez plus vous arrêter. Donc, si vous avez peur du travail, ce n’est pas le cas, car vous n’aurez plus l’impression de travailler.

Et enfin, comment Le Secret nous aide-t-il à lancer des pierres sur nos ennemis ?

Eh bien, selon le film, un “ennemi” – ma terminologie, pas la leur – est une personne ou une chose qui nous empêche d’obtenir ce que nous voulons.

Alors, comment allons-nous faire face à ces ennemis ?

Nous devons les éviter.

Selon Le Secret, lorsque vous rencontrez des choses que vous ne voulez pas dans votre vie, … n’en parlez pas.

“N’écrivez pas à leur sujet. Ne vous joignez pas à des groupes qui s’inquiètent pour ça. Ne poussez pas contre elles.
Faites de votre mieux pour les ignorer.”

Remarquez, cela ne vous encourage pas à faire la paix avec elles, à les embrasser ou même à les tolérer. Vous devez les éviter, les ignorer, ce qui, au final, risque de faire plus de mal que de leur jeter des pierres.

Encore une fois, des livres pourraient être écrits sur les techniques de persuasion dans la fabrication et la commercialisation de ce film.

Mais une chose est claire :
bien que de nombreuses techniques de persuasion soient utilisées, même un projet de cette envergure n’a pas dérogé à ces principes de base.

Exemple 2 : dépression, perte de poids et aménagement paysager

L’une des cinq idées les plus courantes consiste à justifier les échecs des autres.

Dans mes documents sur l’interdiction des clés pour la persuasion, je parle de boucs émissaires.

Bien que la terminologie soit différente, le principe sous-jacent est le même.

Voici un extrait qui illustre le pouvoir de cette idée :

Quelques publicités télévisées actuellement diffusées aux États-Unis illustrent ce point. Toutes deux emploient avec brio et éthique le concept de bouc émissaire et elles le font au tout début de leur scénario.

La première publicité, pour un antidépresseur, commence par quelque chose comme :
“Vous vous sentez déprimé ces derniers temps ? Cela peut être le résultat d’un déséquilibre chimique dans votre cerveau.”

La deuxième publicité, pour un produit de perte de poids, commence comme ceci :
“si vous avez essayé de perdre ce surplus de poids et que vous avez échoué, ce n’est peut-être pas de votre faute. Ce pourrait être votre métabolisme.”

Pouvez-vous voir leur utilisation du principe du bouc émissaire ?

Si vous êtes déprimé, ce n’est peut-être pas de votre faute.

Cela pourrait simplement être un facteur biologique indépendant de votre volonté.

Et si vous êtes en surpoids et n’avez pas réussi à perdre du poids, ce n’est peut-être pas de votre faute, mais tout simplement un problème de métabolisme !

Ce qui rend éthique l’utilisation des boucs émissaires dans ces situations, c’est que ce sont des déclarations absolument vraies.

La dépression peut être causée par un déséquilibre chimique dans le cerveau. Et l’obésité peut être causée par le métabolisme.

Ce qui rend l’utilisation des boucs émissaires si brillante dans ces cas, c’est qu’il est utilisé immédiatement dans leur présentation et offre instantanément au spectateur quelque chose de précieux – un bouc émissaire pour leurs problèmes. À partir de là, le spectateur est beaucoup plus ouvert au reste du message.

Un de mes amis paysagistes m’a dit que lorsqu’il rencontrait des clients potentiels pour la première fois, ils étaient souvent gênés par l’état de leur propriété.

Lorsqu’il le ressent, il signale immédiatement combien de problèmes avec leurs propriétés sont dus à des conditions telles que la sécheresse, les mauvaises conditions du sol, etc.

En d’autres termes, l’état de leur propriété ne dit rien de négatif sur le client potentiel. Ce n’est pas leur faute !

Quelle est l’importance de ce subtil changement de stratégie ?

Il m’a dit que le nombre de personnes qu’il avait recrutées en tant que clients avait considérablement augmenté une fois qu’il avait réalisé que les gens voulaient souvent non seulement que leur propriété paraisse plus belle, mais qu’ils ne voulaient pas en assumer la responsabilité.

Exemple 3 : Ce Livre

Si j’ai retenu votre attention jusqu’à présent, il y a une bonne raison pour cela. J’ai utilisé la stratégie One Persuasion Sentence dans ce livre même. Si vous le relisez, vous trouverez des endroits où j’ai utilisé nos cinq idées disséminées.

Cependant, le meilleur exemple est celui de début. À un moment donné, j’ai énuméré chacune de nos cinq idées pour démontrer non seulement l’efficacité de ces idées, mais également pour vous donner une idée de leur force et de leur transparence.

Voici comment j’ai intégré chacune de ces informations dans cette section, sans lever les sourcils.

Le premier paragraphe se lisait comme suit :
“Étant donné le rythme du monde d’aujourd’hui, il n’a jamais été aussi facile d’être convaincant. Jamais. Il n’exige ni bonne mine, ni langue d’argent, ni logique infaillible. Cela ne nécessite pas de confiance en soi, de charisme ou de personnalité magnétique. C’est simple quand on coupe toute la fumée. C’est bien de couper la fumée qui est la partie difficile.”

Maintenant, dans ce paragraphe, j’encourage le lecteur à rêver de devenir plus persuasif. Et, pour ceux qui ont des doutes sur leur potentiel, par exemple, pas assez de confiance en soi ou de charisme, je prends des mesures supplémentaires pour leur assurer qu’ils peuvent le faire aussi.

Le paragraphe suivant se lisait comme suit :
“En fait, si vous n’avez pas encore développé vos pouvoirs de persuasion au niveau souhaité, cela n’a probablement rien à voir avec vous. Étant donné le jeu de stratégies et de désinformation disponible, il est étonnant que nous puissions encore nous comprendre, et encore moins nous persuader.”

Dans ce paragraphe, je traite de deux de nos idées. Premièrement, je justifie l’échec des lecteurs par le fait qu’ils ne sont pas déjà suffisamment persuasifs.

Deuxièmement, je confirme leurs soupçons qu’une grande partie de la documentation disponible est trop complexe et déroutante pour que quiconque puisse la comprendre.

Et le dernier paragraphe se lisait comme suit :
“Si ce barrage de techno-jargon vous a laissé plus confus que du pouvoir, prenez une profonde respiration et détendez-vous. Nous sommes sur le point de nous attaquer à cette confusion, de souffler la fumée et de rendre les choses aussi simples que possible. En fait, nous allons nous en tenir à une seule phrase. Seulement 27 mots. Et avec ces mots, nous pouvons faire des miracles. Mais d’abord, nous devons éliminer de la fumée.”

Ici, j’aide à calmer leurs craintes avec la phrase :
“Prenez une profonde respiration et détendez-vous.”

Ensuite, je les aide à lancer des pierres sur leurs ennemis avec la phrase suivante :
“Nous sommes sur le point de viser.”

Aussi, remarquez mon utilisation du terme “nous”. J’ai dit :
“Nous sommes sur le point de viser.”
Non, “je suis sur le point de viser.”

J’ai alors dit :
“Nous devons éliminer de la fumée.”
Non, “Je dois enlever de la fumée.”

Ces changements subtils de langage aident à assurer aux gens que je suis de leur côté.

Il y a deux leçons importantes à tirer de cet exemple.

Tout d’abord, comme je l’ai déjà dit, ces idées ont été intégrées de manière transparente dans ce document. Elles ne semblent pas trop évidentes ou trop simples parce qu’elles ne le sont pas.

En fait, comme elles ne se démarquent pas, elles sont d’autant plus puissantes.

Et deuxièmement, mon utilisation de ces informations est authentique. Je n’ai pas eu à fabriquer ces déclarations pour les adapter à cette stratégie.

Oui, je les ai formulés comme je l’ai fait avec nos idées à l’esprit, mais elles restent ancrées dans la vérité, ce qui est essentiel si nous voulons éviter de  faire notre chemin mais de nous détester nous-mêmes le matin.

Les trois exemples ci-dessus illustrent à quel point ces idées sont répandues et applicables.

Alors que la plupart des gens aiment penser qu’ils sont trop avisés pour craquer pour une telle tactique, cette pensée même les rend encore plus vulnérables.

Il suffit d’examiner le succès de ces types d’approches pour le confirmer.

Et Maintenant ?

Nietzsche aurait déclaré que le message de la plupart des livres pourrait être réduit à un seul paragraphe sans rien perdre de leur valeur.

Dans ce document, j’ai essayé de faire mieux : j’ai essayé de créer tout un “cours de persuasion” en une seule phrase.

Je serai le premier à admettre que, ce faisant, j’ai laissé de côté beaucoup de choses qui pourraient vous être utiles.

Mais, comme je l’ai dit au début, s’il y a une chose que je sais être vraie, c’est que les choses les plus magiques de la vie – sur et en dehors de la scène – sont souvent le résultat de l’application correcte des principes les plus fondamentaux imaginables.

Et j’ai trouvé peu de principes plus fondamentaux et plus puissants que ceux proposés dans cette phrase :

Les gens feront tout pour ceux qui encouragent leurs rêves, justifient leurs échecs, dissipent leurs peurs, confirment leurs soupçons et les aident à lancer des pierres sur leurs ennemis.

Mon objectif dans ce “cours” n’était donc pas de vous donner un plan détaillé à suivre. Il s’agissait de simplifier un processus souvent inutilement complexe. Il s’agissait de dégager des techniques et stratégies lourdes qui servent souvent à séparer davantage qu’à convaincre.

Et en fin de compte, il s’agissait de fournir des concepts de base que vous pouvez utiliser pour créer des relations non seulement puissantes, mais également rentables.

Que vous trouviez cette notion désagréable ou non, il y a une chose sur laquelle vous pouvez compter :
votre famille, vos amis, vos clients, vos clients et même toutes les personnes que vous n’avez pas encore rencontrées devront répondre à ces besoins.

La seule question est : est-ce que ce sera fait par vous ?

Obtenez Plus de Sagesse Courbée

Eh bien c’est ça. Le cours de persuasion en une phrase. Et jusqu’à présent, c’est tout ce que j’ai dit sur le sujet. Mais comme je l’ai dit plus tôt, j’ai découvert quelques astuces de plus et quelques distinctions de plus depuis que j’ai écrit le matériau original. Et maintenant, je suis sur le point de les partager avec vous.

On me pose souvent la question suivante :
où ai-je trouvé les cinq points qui composent ma phrase ?

Bonne question. Je ne peux pas dire que je les ai trouvés nulle part en particulier, si ce n’est de toute mon expérience de vie.

Emerson a dit :
“À croire ta propre pensée, à croire que ce qui est vrai pour toi dans ton cœur privé est vrai pour tous les hommes, c’est du génie.”

Maintenant, je ne peux pas garantir la partie géniale, mais je peux dire que j’ai trouvé que les cinq points de la phrase étaient vrais dans ma vie. Les personnes les plus importantes de ma vie, celles qui exercent le plus grand pouvoir de persuasion sur moi, sont celles qui répondent à tout ou partie de ces besoins.

Et si les cinq points vous marquent également comme chez des milliers d’autres, Emerson avait peut-être raison. Ce qui est une bonne nouvelle pour ceux d’entre nous qui veulent sortir du monde et y apposer notre marque.

Une autre question commune est de savoir comment nous appliquons ces cinq choses dans notre vie.

Eh bien, la mauvaise nouvelle est qu’il n’existe aucun moyen exact de les appliquer. La bonne nouvelle est qu’il n’existe aucun moyen exact de les appliquer.

La persuasion est peut-être une science, mais la persuasion vient de la communication humaine, qui n’est pas une science. Ni un art.

Mais cela ressemble plus à un jeu que nous inventons au fur et à mesure.

Et, les cinq points de persuasion en une phrase peuvent servir de guides stratégiques pour nous aider à décider de la façon dont nous devons jouer notre main à tout moment.

Une autre chose importante à souligner est que les cinq points sont indépendants les uns des autres. C’est-à-dire qu’il n’est pas nécessaire de traiter les cinq points pour pouvoir exercer une grande influence sur une autre personne, ni même à tout moment.

Henry Ward Beecher a déclaré :
“Tous les hommes sont tentés. Aucun homme ne vit qui ne peut être brisé, à condition que ce soit la bonne tentation et le bon endroit.”

Et, bien que ce soit vrai, il est également vrai que le bon endroit est une cible mouvante, et parfois, il voyage seul.

C’est-à-dire qu’une personne peut être obsédée par ses soupçons un jour et se venger le lendemain.

Le persuadé qui ne reconnaît pas ce changement cherchera bientôt une autre cible car le premier aura quitté le bâtiment.

J’ai parlé plus tôt d’une stratégie de persuasion en deux mots, une stratégie qui pourrait bien vous étonner. Je sais, parce que ses ramifications ont explosé les miennes.

Si je devais résumer encore plus la stratégie derrière One Sentence Persuasion, ce serait :

Valider et fasciner.

Bien qu’aucun de ces deux mots n’apparaisse nulle part dans le cours original sur la persuasion en une phrase, je crois qu’ils sous-tendent l’essence même de cette matière.

Notre besoin de validation est si fort, mais si souvent négligé, c’en est effrayant. Dans mon livre, Les clés interdites de la persuasion, je le résume ainsi :

Voulez-vous entrer dans le lieu de culte de quelqu’un d’autre, tout changer autour de vous et dites-leur comment vous pensez, cequ’ils devraient vénérer et espérer qu’ils vous en remercient ?

Bien sûr que non. Nous reconnaissons tous l’importance des croyances et des pratiques religieuses d’une personne et nous le savons mieux que de les ridiculiser ou de les critiquer si nous espérons conserver les faveurs de cette personne.

Cependant, lorsqu’il s’agit de relations interpersonnelles, nous agissons souvent de manière aussi destructrice chaque fois que nous faisons tort à quelqu’un d’autre.

Pourquoi cela a-t-il un effet si destructeur sur nos relations ?

Parce que l’une des capacités les plus importantes que les personnes doivent avoir et doivent savoir, c’est la capacité de discerner efficacement la réalité.

Comme certaines de nos autres dépendances, cette question remonte à notre instinct de survie.

Comment pouvons-nous espérer survivre dans notre monde si nous ne pouvons pas le comprendre efficacement ?

Donc, se faire dire qu’on se trompe sur une question devient souvent beaucoup plus important que la situation ne le demande réellement car encore une fois, notre sens de la stabilité est menacé.

Le fait est que notre besoin de validation n’est pas une blague.

Et ce n’est pas quelque chose que nous allons dépasser. C’est quelque chose que nous devons accepter et ajuster. Ou payez un prix terrible pour ne pas le faire.

Ce besoin d’avoir raison dépasse souvent notre désir de bien penser, et même notre désir d’être bien traité.

Cela peut aider à expliquer pourquoi certaines personnes sont apparemment inexplicablement attirées par ceux qui les traitent comme de la merde.

Si nous nous sentons secrètement indignes, nous serons inconsciemment attirés par ceux qui nous confirmeront ce “fait”, même si nous nous en plaindrons extérieurement. Nous écarterons les personnes qui essaient de nous louer tout en admirant celles qui nous dénigrent.

Encore une fois, ce n’est pas que nous aimions nous sentir comme de la merde. C’est ce que nous aimons ressentir comme si nous avions compris le monde.

Dans son livre intitulé Resilient Identities, le Dr William Swann, Jr. déclare :
“… nos opinions personnelles sont au centre de notre univers psychologique, fournissant le contexte de toutes nos connaissances. Si notre image de soi s’effondrait, nous n’aurions plus une base sûre pour comprendre et réagir au monde.”

Pas étonnant que nous protégions nos points de vue, comme si nos vies en dépendaient. Parce que d’une manière très réelle, Elles le font.

D’accord. Nous comprenons maintenant notre besoin de validation, mais qu’en est-il de notre besoin de fascination ?

Mieux encore, comment pouvons-nous devenir plus fascinants pour les autres ?

Dans Les Clés Interdites de La Persuasion, je fais référence à ce besoin de fascination en tant que capture d’attention ou engagement mental.

Et je décris l’importance de cela comme ceci :

Chaque moment de chaque jour, nous voulons être engagés dans quelque chose. Peu importe ce que c’est tant que cela peut attirer et maintenir notre attention.

Nous recherchons des divertissements, des conversations, des confrontations. Nous faisons des mots croisés, travaillons dans le jardin, écoutons de la musique. Nous cuisinons, nous nettoyons, nous réorganisons.

Même lorsque nous sommes épuisés et que nous voulons nous détendre, nous nous engageons simplement dans autre chose. Nous nageons, nous allons dans des parcs d’attractions et nous méditons.

Tout cela dans le but d’alléger une chose que peu de gens peuvent supporter : l’ennui.

Le besoin d’engagement mental est si fondamental que peu de personnes y réfléchissent beaucoup.

Mais il est toujours là, tapi juste derrière notre conscience, cherchant quelque chose sur lequel “se verrouiller”.

C’est pourquoi beaucoup d’entre nous sommes si facilement distraits. À moins que nos pensées ou activités actuelles soient suffisamment engageantes, la meilleure chose à venir nous éloignera.

Et puisque c’est par engagement que nous vivons et par expérience que nous avons changé, ceux qui nous engagent détiennent les clés de nos cœurs et de nos esprits et, à partir de là, de nos actions.

Nous ne voyons pas ces personnes comme des manipulateurs. Nous les voyons comme des sauveurs.

“Ce qui retient l’attention détermine l’action.” – William James

Certains considèrent que capter l’attention est la première étape de la persuasion, mais beaucoup de ceux que j’ai étudiés semblaient le considérer comme la seule étape de la persuasion.

Le fait est qu’il n’existe pas un seul principe de persuasion que vous ne pouvez pas enfreindre et que vous réussissiez si vous engagez suffisamment l’esprit de quelqu’un d’autre.

Peu importe votre degré de qualification ou de polissage, si vous pouvez capturer et retenir l’attention d’une autre personne assez longtemps, elle finira par plier sous votre commandement.

Pourquoi ?

Parce que lorsque notre attention est capturée, notre jugement conscient et notre conscience de nous-mêmes s’éloignent et la suggestibilité prend leur place.

Maintenant que nous comprenons l’importance de la fascination dans le processus de persuasion, comment le faisons-nous ?

Simple. Et je suis sur le point de le prouver.

Mais d’abord, je veux vous présenter une autre stratégie de persuasion en deux mots. C’est un outil que la plupart des gens utilisent et qu’ils l’utilisent inconsciemment. Et cela détruit leur capacité à influencer les autres.

Aussi puissante que soit la stratégie en deux mots “valider et fasciner”, la stratégie suivante est encore plus puissante. Mais de manière négative. Cette stratégie en deux mots est :
Corriger et convaincre.

Cette stratégie est si commune, si enracinée et si répandue que nous n’avons même pas tendance à la reconnaître. Pourtant, tout est autour de nous, tout le temps. Et pire. Elle sort souvent de nous tout le temps aussi.

Si nous insistons pour corriger les personnes avant de les convaincre, nous pourrions aussi bien accepter le fait que nous ne pourrons jamais les convaincre de quoi que ce soit. En fait, la tentative de corriger les autres rend souvent leur façon de penser encore plus enracinée.

Donc, si la stratégie corriger-et-convaincre est si inutile, pourquoi est-elle si répandue ?

Une des raisons peut être est que la plupart des gens ne pensent pas qu’ils pourraient appliquer quelque chose comme la stratégie de validation et de fascination. Après tout, si pouvoir valider les autres est une chose, la capacité de les fasciner en est une autre.

Vraie ?

Faux.

Malgré ce que nous avons appris, fasciner les autres est l’une des choses les plus faciles au monde, si vous le faites dans un contexte de validation. Ainsi, la stratégie “valider et fasciner“. Dans cet ordre.

Maintenant, comparez cela avec la stratégie de corriger-et-convaincre. Dans un contexte de correction, rien de ce que nous disons ne sera très convaincant.

Alors, quelle stratégie utilisez-vous le plus souvent ?

Et quelle stratégie pensez-vous utiliser plus souvent après avoir lu ce livre ?

J’ai pensé ainsi. Et bien sûr, je pense que vous êtes tout à fait en droit de le faire.

Fascinant, hein ?

Je veux terminer en abordant un point très important. Je tiens à reconnaître qu’il y aura des moments où nous ne pourrons pas, en toute conscience, valider ces besoins pour d’autres.

Parfois, nous ne pourrons peut-être pas nous résoudre à encourager les rêves d’un autre. Surtout si nous pensons que les rêves leur sont particulièrement préjudiciables. Ou, sont très peu susceptibles de se produire pour eux.

Parfois, nous pouvons avoir besoin d’encourager les autres à accepter l’entière responsabilité de leurs actes. Agir autrement pourrait favoriser un comportement irresponsable.

Parfois, nous ne pouvons pas apaiser les craintes des autres car cette personne peut avoir peur, à juste titre.

Parfois, il se peut que nous ne puissions pas confirmer les soupçons d’un autre parce que ceux-ci sont tout simplement faux.

Enfin, nous ne pourrons peut-être pas les aider à jeter des pierres sur leurs ennemis, car ils les ont mal identifiées.

Nous nous retrouverons parfois dans des situations comme celles-ci. Et nous ferions bien de nous préparer à l’avance.

Alors que faisons nous quand nous nous trouvons dans de telles situations ?

Facile.

Au lieu de valider les besoins spécifiques qu’ils essaient de satisfaire, nous pouvons aborder et valider les besoins plus universels et les motivations qui les sous-tendent.

Par exemple, si nous ne pouvons pas encourager un rêve spécifique d’une personne, nous pouvons certainement reconnaître l’importance de tels rêves, puis tenter de les orienter dans une direction plus positive.

Si nous ne pouvons pas justifier leurs échecs, nous pouvons au moins reconnaître qu’il existe de nombreux facteurs contributifs dans une situation donnée, puis suggérer que, qu’il soit vrai ou faux, le moyen le plus efficace de se sortir d’une situation consiste à agir comme si l’on était complètement responsable pour cela.

Si nous ne pouvons pas apaiser leurs craintes, nous pouvons au moins leur assurer qu’il n’y a pas de quoi avoir peur. Dire à quelqu’un qui a déjà peur qu’il ne devrait pas avoir peur ne fait qu’aggraver le problème.

Si nous ne pouvons pas confirmer leurs soupçons, nous pouvons au moins reconnaître la possibilité que leurs soupçons soient corrects et leur faire savoir que nous comprenons comment ils auraient pu arriver à une telle conclusion. Même si nous ne partageons pas cette conclusion nous-mêmes.

Si nous ne pouvons pas les aider à jeter des pierres sur leurs ennemis, nous pouvons au moins reconnaître le désir universel de se venger avant d’essayer de les dissuader.

En bref, ce n’est pas parce que nous ne sommes pas d’accord avec d’autres que nous ne pouvons pas les valider.

Mais si ce type de situation vous dérange toujours, considérez ceci :

La plus grande ironie de tout quand il s’agit de valider ces besoins est peut-être que lorsque nous sommes autorisés à avoir ces besoins et même à les satisfaire, nous ne le faisons souvent pas.

Le fait même que nous puissions ressentir d’une certaine manière nous incite à cesser de nous battre pour maintenir et justifier notre sentiment de la sorte.

Quand on nous dit qu’il est acceptable de rêver, nous avons tendance à être plus flexibles avec nos rêves.

Quand on nous dit que nous ne sommes pas responsables de quelque chose, nous constatons souvent que nous sommes plus ouverts à en accepter la responsabilité.

Quand on nous dit qu’il est normal d’avoir peur, on se sent souvent moins effrayé.

Quand on nous dit que nous sommes probablement justifiés d’être suspicieux, nous avons tendance à le devenir moins.

Et quand on nous permet de jeter des pierres sur nos ennemis, nous nous lassons souvent très vite.

Maintenant, je ne peux pas garantir que la validation des autres nous permettra toujours d’obtenir ce que nous voulons des autres, mais je peux vous le garantir :
vos chances sont bien meilleures que si vous les entrepreniez, ou même par inadvertance, vous les réduisiez.

Bien, vous l’avez maintenant. La version mise à jour et développée du cours One Phrase Persuasion Course. Et une toute nouvelle stratégie de persuasion en deux mots.

Comment utiliserez-vous cette information ?

Quels rêves voulez-vous accomplir et quelle influence aurez-vous maintenant sur les autres ?

Quelle que soit la raison pour laquelle vous choisissez de répondre à ces questions, j’espère sincèrement que cette information vous donnera l’avantage dont vous avez besoin pour que cela se produise.

Cette information a transformé ma vie et je suis convaincue que si vous la laissez faire, elle peut transformer la vôtre.

Conclusion Personnelle

Ce livre se lit d’une traite, il est court et va droit à l’essentiel avec des exemples précis et concrets.

En appliquant les 5 principes fondamentaux de ce livre, vous êtes quasi certains d’augmenter drastiquement votre volume de ventes.

Fini les incompréhensions, le fait de parler dans le vide et de perdre votre temps et votre énergie à convaincre les gens. Ils viendront d’eux-mêmes et se rallieront à votre cause.

Si je pouvais partager une seule phrase avec vous après la lecture et la relecture et la re-relecture de ce livre, ce serait :

Les gens feront tout pour ceux qui encouragent leurs rêves, justifient leurs échecs, dissipent leurs peurs, confirment leurs soupçons et les aident à lancer des pierres sur leurs ennemis.

Lisez ce livre encore et encore, jusqu’à assimiler parfaitement tous les principes clés de la persuasion et en faire des habitudes dans votre vie quotidienne.

Vous vous devez de lire ce livre si vous voulez accédez à un style de vie dont beaucoup rêvent mais que beaucoup ne peuvent que rêver !

Bonne lecture.

Et voici le lien pour commander ce livre fabuleux :

The One Sentence Persuasion Course – 27 Words to Make the World Do Your Bidding Revised and Expanded par Blair Warren

Ou en français :

Le Cours Sur La Persuasion en Une Phrase – 27 Mots Pour Construire Le Monde À Votre Guise Révisé et Complété

Le commentaire vidéo complet

 

✅ Des résumés de livres uniquement disponible en anglais. Vidéo en français accompagné d’un ebook (formats pdf, Kindle, epub) pour accéder à toute l’essence du livre et le mettre en pratique pour propulser le chiffre d’affaires de votre business.

➡️ Recevez chaque lundi GRATUITEMENT un résumé commenté d’un livre exceptionnel.

???Cliquez ci-dessous pour réclamer votre accès gratuit à la “Bibliothèque Du Succès” avec des livres rares et précieux :
?
https://www.ouicashcopy.com/biblio-privee

✅ Pensez ET Agissez avec le Cercle Privé des “Créateurs de Prospérité”.

➡️ Cliquez ici pour recevoir GRATUITEMENT la formation Oui Ca$h Copy! pour TRANSFORMER, jour après jour, vos abonnés, vos fans et vos visiteurs en clients :
?
https://www.ouicashcopy.com/cadeaupod

???Pour cela, il vous suffit de mettre en œuvre Le Copywriting Oui Ca$h Copy! qui s’appuie sur l’Intelligence Artificielle pour ACTIVER Votre Bascule De La Réussite et…
Ainsi DÉCLENCHER Une Croissance Instantanée de VOS VENTES !

➡️ Cliquez ici pour RÉCLAMER votre accès gratuit à la formation Oui Ca$h Copy! :

?
https://www.ouicashcopy.com/cadeaupod

Podcast The One Sentence Persuasion Course – Blair Warren

Comment Séduire et Persuader Des Clients Avec Seulement Vos Mots !
LAISSEZ LE MULTIPLICATEUR DE PROFITS PAR EMAILS générer des milliers d'euros pour vous, "en un instant"
CLIQUEZ ICI pour recevoir votre accès GRATUIT à la Bibliothèque du Succès Des Millionnaires du Web
RECEVEZ LE TEXTE HYPNOTIQUE capable de faire entrer des TONNES DE CASH SUR VOTRE COMPTE BANCAIRE
Doublez Vos Ventes En 30 jours ! Le podcast Oui Ca$h Copy ! vous révèle une fois par semaine des Résultats Étonnants...
CLIQUEZ ICI pour recevoir Les Secrets du Copywriter Gary Bencivenga surnommé "Best in America" pour Booster Vos Réponses Publicitaires !
CLIQUEZ ICI pour recevoir Les Meilleures Lettres de Vente de Robert Collier (Nouvelle édition) !
À TÉLÉCHARGER Les Textes de Ventes BEST-SELLERS du Meilleur Copywriter - Eugène Schwartz, lui-même !